-

The End... ou encore ?

Voilà, c'est fait : nous sommes au million de pages vues (et l'avons même dépassé) ! Objectif atteint... Comme annoncé, je vais...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

jeudi 4 mai 2017

Bar le duc - Maison d’arrêt : 2 et 3 mois ferme pour un parachutage

Deux frères, l’un en détention dans le cadre d’une instruction criminelle, l’autre en liberté après 4 séjours en prison.

Tous deux ont en commun un casier judiciaire chargé lié à des vols, à des stupéfiants. Tous deux se sont retrouvés devant le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc pour un parachutage dans l’enceinte de la maison d’arrêt de Bar-le-Duc, en plein jour le 23 juillet 2016.


Une voiture blanche avec deux occupants est repérée par un agent pénitentiaire. « J’étais seul à bord, les surveillants disent ce qu’ils veulent ! », corrige l’aîné, libre, 32 ans.

Il lui est reproché d’avoir lancé à son frère un petit paquet contenant du tabac et 3 morceaux de résine de cannabis. « J’ai reçu un appel le vendredi soir, je ne sais pas qui c’était, il n’était pas français au son de sa voix ».

Liens commerciaux :



De l’autre côté du mur, le colis retombe à proximité du détenu, 29 ans, en train de jouer au foot. « Le hasard fait bien les choses, non ? », interroge, goguenard, le président Bertrand Buzon. « C’était pour quelqu’un à qui je devais de l’argent », répond l’intéressé, refusant de donner le nom du commanditaire.

La « mise en œuvre de cette solidarité fraternelle, une habitude solidement ancrée », le procureur Olivier Glady la condamne à hauteur de 6 mois ferme à l’encontre deux frères.

Des réquisitions jugées sévères par Me Carine Bourel, avocate de l’aîné...

Lire la suite sur l'Est Républicain

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...