Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

jeudi 26 mai 2016

Grève dans les prisons belges: un projet d'accord soumis à la base lundi

Les syndicats des agents pénitentiaires de Wallonie (sud de la Belgique) et de Bruxelles, en grève depuis un mois, soumettront lundi au vote de leurs adhérents les dernières propositions du gouvernement pour mettre fin au conflit, mais le travail ne reprendra pas d'ici là, ont-ils indiqué mercredi.

Les gardiens de prison des deux régions sont en grève depuis le 25 avril pour protester contre un plan de rationalisation des prisons, qui a en revanche déjà été accepté par les agents pénitentiaires de Flandre, la région néerlandophone du nord du pays.



Après de longues négociations, j'ai fait une proposition que les syndicats néerlandophones défendront et plus que vraisemblablement accepteront. Les syndicats francophones vont seulement la présenter à leur base, a expliqué le ministre de la Justice, Koen Geens, cité par l'agence Belga.

Liens commerciaux :



Le contenu du protocole d'accord sera présenté jeudi et vendredi aux grévistes, qui se prononceront lundi lors d'assemblées générales. Selon les syndicats, le mouvement se poursuivra d'ici là.

Je reste prudent. L'avis, c'est la base qui le donnera lundi, a commenté à la télévision belge RTL-TVI un représentant du syndicat CGSP, Michel Jacobs.

Le protocole comprend notamment l'engagement de 480 personnes, dont 386 agents pénitentiaires, selon un communiqué du ministère de la Justice. En outre, tout agent partant sera remplacé en 2016.

Les deux mesures visent à atteindre un cadre de 7.075 membres du personnel pénitentiaire, soit 75 de plus que ce qui était prévu jusqu'ici par le ministre.

Le protocole d'accord propose également de dégager 46 millions d'euros supplémentaires pour accélérer les travaux d'entretien et de rénovation des prisons, dont certaines sont notoirement en très mauvais état, et 10 millions de plus pour renforcer leur sécurité.

Dans ses propositions, le ministre s'engage également à continuer à réduire la surpopulation carcérale pour atteindre le nombre de 10.000 détenus sur l'ensemble du pays.

La Belgique comptait en moyenne en 2015 11.040 détenus, pour 10.028 places disponibles dans ses prisons, soit un taux moyen de surpopulation de 10,1%, en baisse par rapport aux 15% constatés les années précédentes, selon un rapport de la direction générale des établissements pénitentiaires dévoilé par le journal La Libre Belgique.

La situation est plus difficile dans la principale prison de Bruxelles, Forest, où le taux de surpopulation est de 37,4%, et dans des établissements situés en Wallonie --Dinant (36,7%), Jamioulx-Charleroi (35%), Namur (34%), Lantin-Liège (30%) et Mons (30%), de même que dans la prison flamande de Malines (36,7%).

La grève a entraîné une nette dégradation des conditions de détention puisque les visites des familles, les sorties aux préaux et même les douches ne sont plus assurées normalement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...