Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

dimanche 2 octobre 2016

Brest - Une directrice pour la maison d'arrêt

Catherine Pech, aujourd'hui directrice adjointe au centre pénitencier de Béziers, succède à Richard Ménager. Elle prendra ses fonctions en décembre ou janvier.


Catherine Pech, nouvelle directrice, de la maison d'arrêt.

Catherine Pech, 47 ans, originaire de l'Aude, sera la nouvelle directrice de la maison d'arrêt de Brest. Elle remplace Richard Ménager, recruté comme directeur général des services à l'école d'ingénieurs brestoise Enib.



Elle est actuellement directrice adjointe au centre pénitencier de Béziers. Elle arrivera le 1er décembre ou le 1er janvier. L'intérim sera assuré par le directeur adjoint, Loïc Ben Ghaffar-Dumortier. Lequel connaîtra une nouvelle affectation en début d'année prochaine.

Liens commerciaux :



 Catherine Pech serait la première femme à prendre la direction de la prison brestoise. « Mais c'est une fonction qui se féminise beaucoup », relativise la principale intéressée, dotée d'une solide expérience.

« Plus de responsabilités »

Elle a commencé dans l'univers carcéral comme conseillère pénitentiaire d'insertion et de probation dans les Bouches-du-Rhône, puis à Agen et Blois. Elle a ensuite passé le concours de directeur de maison d'arrêt. Dans ce cadre, elle a exercé différentes fonctions dans le Nord. En 2005, elle a notamment ouvert le centre éducatif fermé pour mineurs de Quiévrechain. Catherine Pech est arrivée à Béziers en 2009 comme adjointe. Elle est devenue adjointe au chef d'établissement en 2013.

« Je suis candidate pour venir à Brest. Et volontaire pour prendre plus de responsabilité. » Et elle ajoute: « J'ai hâte de découvrir une région dont on m'a beaucoup vanté les mérites et la beauté ! »

La maison d'arrêt de Brest compte actuellement 350 détenus pour 255 places. Et 10% des gardiens ne seraient pas remplacés. Une unité médicale est en cours de construction pour éviter de déplacer des détenus au centre hospitalier.

Ouest-france

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...