Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

mercredi 5 octobre 2016

Deux parlementaires veulent une prison dans l'Est audois

Verra-t-on la création d'une deuxième maison d'arrêt dans l'Aude ? C'est le combat mené par la députée Marie-Hélène Fabre et le sénateur Roland Courteau. 

Réponse normalement sous quelques jours pour cette proposition de maison d'arrêt dans l'Est audois.

Prenant au mot le programme destiné à lutter contre la supopulation carcéarale, annoncé le 20 septembre par le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, les deux parlementaires font pression afin d'obtenir du Premier Ministre une réponse positive.



"Manuel Valls pourrait s'exprimer à ce sujet dans les prochains jours. Il n'y a pas d'obstacle à ce que le département accueille une deuxième maison d'arrêt dans l'Est audois, qui n'entrera pas en concurrence avec celle de Carcassonne, disent Marie-Hélène Frabre et Roland Courteau.

Liens commerciaux :



Si nous sommes entendus, l'Aude participera à la lutte contre la surpopulation carcérale et aura la garantie de la création de 200 nouveaux emplois".

Les deux parlementaires parlent de "harcèlement" auprès des ministères  concernés car "il n'est pas question de rater le train qui se prépare à partir". Roland Couorteau insiste sur l'aubaine économique que signifierait pour l'Aude la création de cette prison dont le coût d'investissement est estimé entre 4 et 6 millions d'€ sur un projet national fixé à 3 milliards d'€ sur trois ans, dont 1 milliard d'€ est inscrit dans la loi de finance 2017 que voteront les parlementaires avant la fin de l'année.

La Dépêche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...