Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

lundi 10 octobre 2016

Islamiste touchant le RSA : Farouk Ben Abbes sera «mis en prison» ou «expulsé», assure Urvoas

Jean-Jacques Urovas assure que l'islamiste radical Farouk Ben Abbes, assigné à résidence à Toulouse (Haute-Garonne), ne toucherait bientôt plus le RSA. 


Vendredi, «le Parisien»-«Aujourd'hui en France» a révélé que ce Belge touchait à nouveau le revenu de solidarité active depuis cet été, après une interruption entre mars et mai due à son incarcération pour manquement à ses obligations d'assigné à résidence.


«Cet homme est mis en examen pour association de malfaiteurs à but terroriste. Cette procédure va aller jusqu'au bout», a expliqué Jean-Jacques Urvoas lors du Grand Rendez-Vous sur Europe 1 et i Télé. S'«il est condamné, il sera mis en prison, il ne touchera pas le RSA. S'il n'est pas condamné, il sera expulsé et ne touchera plus le RSA», a-t-il assuré.

Liens commerciaux :



En mars dernier, Farouk Ben Abbes avait déjà touché de l'argent public, en percevant 21 650 € de l'Etat à la suite de deux mois d'incarcération jugée abusive par la cour d'appel de Paris, décision confirmée par la Cour de cassation. Une somme qui comportait un trop-perçu de près de 15 000 €. La chancellerie en a engagé le recouvrement auprès du Trésor public local.

«Le ministère de la Justice a fait une erreur il y a quelques mois dans ce domaine et j'ai engagé une procédure pour recouvrer les sommes qui lui ont été indûment versées», a confirmé ce dimanche le ministre.

Par ailleurs, sur un autre dossier, Jean-Jacques Urvoas a d'abord expliqué qu'il «il ne lui appartient de se prononcer sur la plainte» dont fait l'objet Eric Zemmour. Les représentants des victimes des attentats du 13 novembre ont saisi le parquet de Paris pour apologie du terrorisme après que l'essayiste a répondu à une question qualifiant les terroristes «d'esprits faibles» :  «quand des gens agissent parce qu'ils pensent que leurs morts le leur demandent, il y a quelque chose de respectable », avait-il expliqué.

Jean-Jacques Urvoas a estimé, au sujet de la démarche des représentants des victimes que leur «action (lui) parait justifiée». «Quand j'ai entendu cela (ndlr : les propos d'Eric Zemmour sur les terroristes) j'ai eu sentiment qu'il les glorifiait», a ajouté le ministre.

Le Parisien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...