Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

lundi 10 octobre 2016

Val d'Oise - Une maison d'arrêt de 600 places va être construite

Le lieu d'implantation n'est pas encore connu. Mais le Val-d'Oise accueillera l'un des 33 nouveaux établissements pénitentiaires annoncés par Manuel Valls.


Bientôt une nouvelle prison dans le département ? C'est en tout cas l'une des conclusions des annonces faites par le Premier ministre à Agen (Lot-et-Garonne), jeudi, dans le cadre de la lutte contre la surpopulation carcérale.



Dans cette optique, Manuel Valls a annoncé la création de 33 nouveaux établissements pénitentiaires en France, dont l'un dans le Val-d'Oise, identifié comme l'une des neuf agglomérations « prioritaires ».

Liens commerciaux :



Ce programme immobilier pénitentiaire prévoit ainsi la construction d'une nouvelle maison d'arrêt de 600 places dans le département. Elle viendrait soulager l'actuelle Mavo (Maison d'arrêt du Val-d'Oise), à Osny, qui compte depuis plusieurs mois plus de 900 détenus pour 580 places. Une situation qualifiée d'« explosive » et de « dangereuse » par les personnels épuisés et inquiets.

A Cergy sera aussi créé Un « quartier de préparation à la sortie » pour les personnes condamnées à de courtes peines

Mais où sera implanté le nouvel établissement ? Mystère. Sa localisation reste « à définir ». Et c'est au préfet qu'il revient d'identifier et de proposer au garde des Sceaux pour le 16 décembre des terrains, publics ou privés, disponibles.

Après examen, le ministre rendra public ses arbitrages définitifs début janvier. Reste à savoir comment réagiront les communes concernées. Le débat s'annonce passionné.

Mais ce n'est pas tout. Ce même programme immobilier révèle également la création d'un « quartier de préparation à la sortie » (QPS) de 120 places, destiné aux personnes condamnées à de courtes peines ou en fin de peine. Et ici la ville est désignée. Selon les directives du Premier ministre, ce bâtiment devra se trouver à Cergy.

« Il nécessite une implantation en milieu urbain et une très bonne desserte », précise le texte. Contacté, Jean-Paul Jeandon, le maire PS de la ville, indique qu'il ne dispose pour l'instant d'aucune information et qu'il n'a pas encore été contacté par la préfecture à ce sujet. « Sur le fond, c'est une bonne mesure pour aider à la réinsertion mais trouver des terrains sera certainement difficile », ajoute-t-il. Côté syndicats, si ces annonces sont accueillies positivement, on reste très prudent. « On est pour, bien sûr, car cela fait longtemps que l'on demande des constructions mais pour l'instant, ce ne sont que des promesses et nous avons appris à être pessimistes avec tous les effets d'annonces que l'on a déjà expérimentés, surtout à quelques mois des élections », souligne Jérôme Nobécourt, délégué régional FO pénitentiaire. Et pour ce syndicat, cela ne règle pas la question de la sécurité, notamment avec l'augmentation du nombre de détenus radicalisés.

Le 4 septembre, deux surveillants de la Mavo avaient été violemment attaqués au poinçon par un détenu radicalisé de l'Unité de prévention contre la radicalisation (Upra) d'Osny. « Ce n'est pas dans cinq ans que l'on a besoin de renfort, c'est tout de suite », affirme Tony Verdier, délégué FO à la Maison d'arrêt du Val-d'Oise.

Le Parisien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...