Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

vendredi 14 avril 2017

Deux surveillants agressés par un détenu au Pontet

Mercredi, un gardien a été violemment frappé au visage et l'un de ses collègues blessé par le même prisonnier. L'homme sera jugé aujourd'hui.

Faits divers - Justice - Deux surveillants agressés par un détenu au Pontet

L'heure n'est pas encore au blocage comme à Fleury-Mérogis ou Villepinte, mais il n'empêche, les surveillants du centre pénitentiaire du Pontet espèrent "la plus grande fermeté de la justice" après l'agression dont ont été victimes deux des leurs.


Mercredi après-midi, à l'heure de la promenade, les surveillants ont aperçu un détenu en train de ramasser un colis qui venait d'être projeté par-dessus le mur d'enceinte du centre de détention.

Liens commerciaux :



"L'un d'eux a voulu le contrôler car, bien souvent, il peut s'agir de stupéfiants, de téléphone voire d'une arme, explique un syndicaliste. Il avait dissimulé l'objet dans ses sous-vêtements. Le surveillant a voulu le contrôler et lui a ordonné de sortir de la cour. Le détenu s'est approché. Le surveillant l'a saisi par le bras. C'est là que le détenu lui a asséné plusieurs coups de poing au visage".

Nez fracturé, traumatisme

Observant la scène, le chef de bâtiment est lui aussi intervenu. Il a été frappé à son tour. Un mouvement de foule s'en est alors suivi, impliquant d'autres détenus présents dans la cour. Finalement, le personnel de l'administration pénitentiaire a réussi à ramener le calme au plus vite. Par mesure de précaution, le détenu a immédiatement été isolé au quartier disciplinaire. Quant aux deux surveillants, ils se sont rendus à l'hôpital. Diagnostic pour le plus sévèrement touché : nez fracturé, traumatisme à l'une de ses pommettes, ecchymoses, contusions, blessure au genou lors de la chute à terre...

À l'issue d'un examen médical, le médecin a prescrit 9 jours d'ITT au premier surveillant agressé. Le second, choqué par l'agression, a pu rencontrer un médecin hier. Aujourd'hui, ces deux gardiens de prison devraient se constituer partie civile devant le tribunal correctionnel d'Avignon où l'auteur des faits, un prévenu âgé d'une vingtaine d'années sera traduit en comparution immédiate.
Comportements agressifs

D'après nos renseignements, cet homme aurait déjà eu des comportements agressifs voire auto-agressifs à son entrée au quartier des arrivants. "Il aurait même été surpris en train de se battre contre lui-même, de simuler une bagarre"...

Lire la suite sur La Provence

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...