-

The End... ou encore ?

Voilà, c'est fait : nous sommes au million de pages vues (et l'avons même dépassé) ! Objectif atteint... Comme annoncé, je vais...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

samedi 22 avril 2017

Prison de Fleury-Mérogis. Les surveillants stoppent leur mouvement

Les surveillants de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis ont annoncé ce vendredi la suspension de leur mouvement de protestation lancé il y a deux semaines, après avoir notamment obtenu des engagements en matière d'augmentation du nombre de surveillants et de baisse du nombre de détenus.

Les surveillants de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis ont annoncé ce vendredi la suspension de leur mouvement de protestation lancé il y a deux semaines.

Le mouvement avait démarré après l'agression de six gardiens de la prison, la plus grande d'Europe, et culminé le 10 avril lorsque 350 d'entre eux avaient bloqué l'accès à la maison d'arrêt.


« Les surveillants ont voté la suspension du mouvement, jusqu'à nouvel ordre » après avoir reçu des réponses « satisfaisantes » à leurs revendications, a annoncé à l'AFP Thibault Capelle, du syndicat FO Pénitentiaire (minoritaire).

Liens commerciaux :



Effectifs, vidéosurveillance, fouilles, accueil des radicalisés: l'intersyndicale locale (Ufap-Unsa Justice, CGT Pénitentiaire, FO Pénitentiaire) a fait valoir ses revendications jusqu'à tard jeudi soir auprès du directeur interrégional de l'administration pénitentiaire.

Des effectifs en plus à venir

« On a tout obtenu, sauf la fouille générale (de la prison). Ils nous proposent un plan de fouilles sectorielles », a précisé M. Capelle. Une note en ce sens est « en cours d'écriture », a assuré à l'AFP un membre de la direction de l'administration pénitentiaire (DAP), qui promet un plan « massif et précis ».

Côté effectifs, 126 surveillants sortis d'école doivent être affectés à Fleury-Mérogis, ainsi que 20 premiers-surveillants lors de la prochaine vague de mutations. « D'ici le mois de juin, on sera de retour à effectif quasi complet », a assuré le syndicaliste. Environ 1 100 surveillants y travaillent actuellement.

Pour désengorger la maison d'arrêt, qui compte 4 500 détenus pour 2 900 places, et les autres prisons d'Île-de-France, où la surpopulation dépasse parfois les 200 %, l'administration pénitentiaire va poursuivre les transferts de détenus vers d'autres régions.

Une enveloppe dédiée au financement de travaux de sécurisation

« Depuis le début de l'année, 445 détenus ont quitté les prisons franciliennes, dont 25 à Fleury-Mérogis lors des dix derniers jours. Ca va se poursuivre jusqu'à l'été », a assuré le membre de la DAP...

Lire la suite sur Ouest-France

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...