-

The End... ou encore ?

Voilà, c'est fait : nous sommes au million de pages vues (et l'avons même dépassé) ! Objectif atteint... Comme annoncé, je vais...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

mercredi 5 avril 2017

Yvelines : une surveillante de Bois-d’Arcy agressée sur le chemin de la prison

Deux hommes ont suivi une surveillante de la maison d'arrêt de Bois-d’Arcy (Yvelines), ce mardi matin.


Les surveillants de prison deviendraient-ils des cibles ? Tout porte à le croire avec une nouvelle agression qui s’est produite, ce mardi matin, à Bois-d’Arcy (Yvelines).


Il est environ 8 heures lorsqu’une surveillante de la maison d’arrêt quitte son domicile à bord de sa voiture pour prendre son service.

Liens commerciaux :



Deux hommes la suivent et tentent de bloquer son véhicule, mais la fonctionnaire réussit à se sortir du piège. Elle décide de retirer de l’argent à un distributeur.

Les deux individus en profitent pour l’approcher : ils lui crachent dessus et lui lancent de l’eau au visage.

Paniquée, elle se rend rapidement au centre pénitentiaire où elle pense ne plus être importunée. Mais arrivée devant la prison, elle doit déchanter. Le véhicule des deux assaillants l’attend au niveau de la barrière.

Elle descend et tape le code, mais les agresseurs l’insultent de nouveau et s’apprêtent à l’empoigner lorsque des collègues, qui vont prendre leur service, surgissent et provoquent la fuite des agresseurs.

«Nous exigeons que ces individus soient lourdement condamnés»

Cette agression fait suite à celle qui s’est produite la semaine dernière au même endroit par un détenu en semi-liberté. Mais c’est surtout la violente attaque de dimanche à Fresnes (Val-de-Marne) qui inquiète.

Un surveillant lavait tranquillement sa voiture lorsque trois hommes l’ont reconnu et sauvagement frappé avant de tenter de le kidnapper. La victime s’en est tirée avec plusieurs dents cassées et 21 jours d’interruption temporaire de travail (ITT).

À Bois-d’Arcy, où une cinquantaine de surveillants ont manifesté lundi devant le centre pénitentiaire pour dénoncer, justement, l’insécurité dans et hors de l’établissement, la colère est grande.

«Nous exigeons que ces individus soient lourdement condamnés et soutiendrons notre collègue dans ses démarches administratives et judiciaires», lâche Willy Saïb, le délègue local de FO qui demande au ministère de l’Intérieur de «prendre ses responsabilités» afin de «protéger» l’ensemble des personnels «à l’intérieur comme à l’extérieur».

Le Parisien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...