Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

samedi 8 octobre 2016

Encore une agression, dans une prison de Normandie. Le détenu se jette sur les surveillants

Alors qu'il refusait de se soumettre à la fouille de sa cellule, un détenu de la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne) s'est violemment jeté sur les surveillants pénitentiaires. Récit.

Vendredi 7 octobre 2016, un détenu a agressé des surveillants pénitentiaires, dans la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne). (photo d'illustration © L'Orne Hebdo)

Il avait déjà agressé cinq surveillants, en septembre dernier. Vendredi 7 octobre 2016, un détenu a refusé la fouille de sa cellule, située dans le quartier disciplinaire de la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne).



Les agents pénitentiaires lui ont alors demandé de se placer au fond de la cellule, afin de pouvoir entrer en toute sécurité. Il aurait refusé, avant d’insulter, puis de menacer les surveillants.

Liens commerciaux :



Il se jette sur les surveillants

Ils décident donc de faire sortir le détenu dans la cour de promenade, le temps de procéder à la fouille. Équipée de tenues pare-coup et d’un bouclier en plastique, l’équipe de surveillants pénètre dans la cellule.

Caché au fond, le détenu se serait jeté, pieds en avant, sur le bouclier. Il sera finalement mis au sol, avant d’être menotté. Un surveillant aurait été victime d’un coup au niveau du genoux. Transporté à l’hôpital, il a écopé de dix jours d’arrêt, assortis de six jours d’ITT.

Une précédente agression, fin septembre

Mardi 27 septembre 2016, vers 9h, le même détenu avait déjà agressé cinq surveillants pénitentiaires de la prison. Il s’était servi d’une équerre métallique qui, selon Force ouvrière (FO) pénitentiaire, « ne pouvais servir qu’à tuer ». Le 30 septembre, il avait été condamné à quatre ans de prison supplémentaires.

Ouvert en mai 2013, le centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe compte une centaine de détenus pour 214 surveillants, selon la direction. Depuis son ouverture, une quarantaine d’agressions, deux prises d’otages et une mutinerie ont déjà eu lieu dans cet établissement.

Normandie-Actu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...