Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

jeudi 6 octobre 2016

Manuel Valls à Agen aujourd'hui : un Premier ministre, des demandes

Comme d'habitude, Manuel Valls et son ministre de la Justice vont quitter Agen ce soir avec une kyrielle de demandes diverses et variées. La liste n'est pas exhaustive.

Le Premier ministre arrivera à 10 heures aujourd'hui à l'Enap./ photo AFP

Les visites de Premier ministre sont rares, y compris en Lot-et-Garonne. L'occasion est belle pour les politiques, les associations, les syndicats, de tenter de monter sur la scène pour faire entendre leur voix.



Florilège des demandes que vont réceptionner les collaborateurs de Manuel Valls aujourd'hui. La liste n'est pas exhaustive.

Liens commerciaux :



1./ Agglo Agen

Depuis le printemps, l'enquête d'utilité publique du technopole Agen Garonne est gelée, contredite par une décision du tribunal administratif et l'avis d'Emmanuelle Cosse, ministre de l'Écologie du gouvernement Valls.

La venue du Premier ministre est une opportunité pour les élus d'Agglo Agen de lui glisser dans la poche une demande d'arbitrage pour doper la procédure administrative et ne pas franchir le cap de l'année nouvelle avec un dossier qui serait encore sur le bureau du préfet Patricia Willaert.

Autre sujet de préoccupation, l'extension de l'Enap. Sur ce point, le front politique est commun entre la gauche socialiste au conseil départemental, les parlementaires tous bords confondus, et Agglo Agen. Ils ont rendez-vous au ministère de la Justice pour une réunion de travail le 11 octobre mais Valls et Urvoas sont attendus sur ce projet.

2/Les personnels de l'Enap

Le Premier ministre et son garde des Sceaux sont également attendus par les personnels de l'Ecole d'administration pénitentiaire (Enap) et leurs organisations syndicales (lire notre édition d'hier).

«L'extension est un besoin urgent», disent en chœur Ufap et Force ouvrière, les deux syndicats majoritaires au sein des personnels de la pénitentiaire.

En arrière-plan, l'urgence d'une sécurisation du site d'Agen, ouvert aux quatre vents. Depuis quinze ans ou depuis les attentats de 2015, la donne a changé. Des rendez-vous sont prévus avec les collaborateurs du Premier ministre pour faire avancer cet autre projet dans le projet d'extension.

3./Les agriculteurs

Surveillée comme le lait sur le feu à l'occasion de ce déplacement officiel, la Coordination rurale a semble-t-il obtenu de rencontrer Manuel Valls en personne. Les demandes sont nombreuses, de l'utilisation des produits phytosanitaires en passant par l'irrigation et la crise dans les filières.

Le monde agricole d'ici a découvert hier que la Nouvelle Aquitaine ne figurait pas sur la liste des régions que l'État veut soulager en partie des prélèvements fiscaux de la taxe sur le foncier non-bâti. Le plan présenté hier par le ministre Le Foll devrait aussi nourrir les commentaires au sein des deux organisations syndicales majoritaires, Coordination rurale et FDSEA.

Pierre Camani aurait obtenu un «tête-à-tête»

Dès que la visite de Manuel Valls a été annoncée, Pierre Camani a sollicité un entretien avec le Premier ministre pour lui rappeler «la situation financière dans laquelle se trouve placée la collectivité départementale du fait de l'explosion des dépenses liées aux allocations nationales de solidarité (notamment l'APA et le RSA)», indique le président du conseil départemental de Lot-et-Garonne.

«Depuis plusieurs mois, précise son cabinet, le président Camani n'a cessé d'alerter les membres du gouvernement directement ou indirectement concernés par le dossier (Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Michel Sapin…) sur «l'effet ciseau» qui frappe les départements en général et le Lot-et-Garonne en particulier. Le rendez-vous avec le Premier ministre est confirmé. Pierre Camani rencontrera en tête-à-tête Manuel Valls ce jeudi pour faire valoir l'absolue nécessité d'instaurer un fonds de péréquation permettant aux départements de surmonter leurs difficultés.»

Cette rencontre mettra des mots sur le malaise que vivent les conseils départementaux, qui se serrent la ceinture faute de crédits d'Etat. Hier, lors de leur congrès national, un chiffre a été avancé : fin 2016, une quarantaine de départements devraient être dans l'impossibilité de financer totalement l'allocation de solidarité RSA, contre une dizaine l'année dernière.

Une manifestation contre la loi travail

150 policiers dont une compagnie de CRS, des gendarmes mobiles sans oublier les unités spécialisées, le groupe de sécurité du Premier ministre par exemple : le déplacement de Manuel Valls est placé sous haute sécurité. Les abords de l'Enap, de la chambre correctionnelle de Marmande, du palais de justice d'Agen ou encore de la société Fonroche vont être difficiles d'accès dès 9 h 30 aujourd'hui. Une heure avant, des militants de la CGT et de Force Ouvrière entre autres ont prévu de se positionner à deux pas de l'Enap pour faire comprendre à MM. Valls, Urvoas et Fekl ce qu'ils pensent de la loi Travail. Enfin, les parents de Beauville veulent profiter de la venue ministérielle pour obtenir la création d'un 4e poste pour leur école. Autant demander au Bon Dieu qu'à ses saints…

Le programme de la visite ministérielle

Le Premier ministre sera en visite en Lot-et-Garonne, ce jeudi 6 octobre. En compagnie du ministre de la Justice, garde des Sceaux, il se rendra à 10 h à l'École nationale de l'administration pénitentiaire d'Agen. Après une cérémonie protocolaire (salut au drapeau, revue des troupes, remise de médailles, baptême de promotion des élèves), Manuel Valls prendra la parole et déclinera devant les élèves les mesures du plan mis en œuvre par le gouvernement afin de permettre une amélioration et un accroissement du parc pénitentiaire. Il présentera également les futures évolutions des métiers de l'administration pénitentiaire, afin notamment de répondre aux enjeux de la sécurité dans les prisons. Le Premier ministre suivra ensuite un atelier de simulation de techniques d'intervention en milieu carcéral, puis échangera avec des élèves de l'Enap.

À 14 h 15, Manuel Valls est attendu à Marmande où il dévoilera la plaque de la chambre détachée du tribunal de grande instance, illustrant la volonté de l'État de moderniser la carte judiciaire tout en veillant à l'aménagement du territoire. La cérémonie se déroulera en présence de Matthias Fekl, ancien député du Marmandais et secrétaire d'État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l'étranger.

À 15 heures, les personnalités visiteront l'entreprise Asquini, de Marmande (mécanique et outillage de précision), puis à 16 h 50 Fonroche à Roquefort (équipements d'énergie solaire).

La Dépêche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...