Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

jeudi 6 octobre 2016

Prison de Fresnes: l'Etat sommé par la justice de dératiser les cellules

L'administration pénitentiaire a été condamnée par un juge administratif de Melun à cause des conditions de détention au centre pénitentiaire de Fresnes.

L'Etat doit procéder à une dératisation des cellules de la prison de Fresnes.

L'Etat a été condamné ce jeudi par le tribunal administratif de Melun pour les conditions de détentions au centre pénitentiaire de Fresnes, dans le Val-de-Marne.



L'administration pénitentiaire es sommée de procéder à une dératisation des cellules, a annoncé à BFMTV l'avocat de l'Observatoire international des prisons (OIP) qui avait déposé un référé devant la justice.

Liens commerciaux :



Si le juge administratif du  tribunal de Melun a reconnu les efforts réalisés par l'Etat, il a constaté que ces derniers restent insuffisants. Il enjoint l'administration pénitentiaire de procéder au bétonnage des zones sableuses, de reboucher les égouts par lesquels les rats s'infiltrent et d'intensifier la dératisation, notamment dans les bâtiments où la concentration des nuisibles est maximale.

"C’est une victoire pour l’Observatoire international des prisons qui force une fois encore l’administration à la réaction grâce au juge", se félicite l'avocat.

Rats, punaises, cafards...

L'OIP dénonce des conditions de vie inhumaines qui entraînent des maladies - deux détenus ont été contaminés par la leptospirose - et des privations de sommeil liées au bruit incessant des rats. L'association a recueilli les témoignages de nombreux détenus qui attestent peu ou prou des mêmes conditions de vie.

Jérôme a passé six mois à la prison de Fresnes. Outre les rats, il rapporte la présence de punaises de lit qui piquent les détenus. "J'ai encore des traces sur les chevilles, j'en avais sur tout le corps", a-t-il confié à BFMTV. Des rats, des punaises de lit mais aussi des cafards. certains détenus parlent de 200 à 300 insectes dans leur cellule.

BFM 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...