Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

lundi 28 décembre 2015

2015 : une année chaotique pour le personnel du centre de détention de Villenauxe-la-Grande

En sous-effectif, le personnel administratif et de surveillance a souffert tout au long de l’année ce malgré quelques renforts et un réaménagement interne en cours.

Au fil des mois, la situation s’est dégradée, derrière les murs de la prison.
 
2015 a vu une situation déjà délétère se dégrader au centre de détention de Villenauxe-la-Grande.
En février déjà, le syndicat pénitentiaire des surveillants, par la voix de son délégué régional Pascal Goulard, interpellait les pouvoirs publics quant à la situation en milieu carcéral, et notamment sur le site de Villenauxe-la-Grande, où les violences envers les surveillants sont régulières, et le manque d’effectif flagrant.

À plusieurs reprises, le délégué syndical tirera la sonnette d’alarme, alors que les heures supplémentaires s’accumulent, que les postes vacants ne sont pas pourvus et que l’épuisement met à mal la sécurité du personnel comme des détenus. 

Liens commerciaux :



 
       
Fin mars, le député de la troisième circonscription, Gérard Menuel, se saisit du dossier et rencontre sur place Pascal Goulard pour évoquer les difficultés rencontrées au quotidien par les agents. Le constat qu’il dresse alors est clair : la prison de Villenauxe est « un établissement globalement bien tenu, avec des professionnels de très bon niveau mais avec néanmoins de la souffrance parce qu’il y a un déficit dramatique de personnel ».

Sur les 142 postes qui devraient être pourvus, seuls 109 l’étaient en effet à l’époque. Des statistiques qui ont encore chuté au fil des mois, les arrêts maladie se multipliant…

Suite à sa visite à Villenauxe-la-Grande, Gérard Menuel a profité d’une séance de l’Assemblée nationale, quelques semaines plus tard, pour interpeller la garde des Sceaux. Christiane Taubira a alors assuré qu’une réflexion était engagée afin « de fidéliser le personnel », gros souci de l’établissement. En outre, la ministre de la Justice a également promis d’affecter « des stagiaires de la 187 e  promotion », ce dès le mois de juin, pour une durée d’un an.
En savoir plus : Des stagiaires pour renforcer les effectifs

Des mesures qui ne suffisent pas

Des Équipes régionales d’intervention et de sécurité (Eris) ont même assuré quelques jours durant « la périmétrie extérieure ». Au premier septembre par ailleurs, un nouvel agent a pris son poste à Villenauxe-la-Grande, tandis que des annonces pour d’autres postes ont été publiées. Ceux-ci attendent de trouver preneurs.

Des mesures loin d’être suffisantes, toutefois selon les syndicats, pour qui les stagiaires ne serviront qu’à combler quelques départs. Un problème dont a bien conscience Patrick Bourdaret, directeur de l’établissement pénitentiaire, en poste depuis la mi-mai.

À lire aussi : Deux agents du centre de détention de Villenauxe agressés par un détenu
Celui-ci souhaite notamment redorer l’image du centre de détention afin d’attirer de nouvelles recrues. Mais en attendant de pouvoir renforcer les équipes, une restructuration interne a été lancée, au cours du dernier trimestre.

Décision a en effet été prise de concentrer l’ensemble des détenus sur deux bâtiments...

Lire la suite sur www.lest-eclair.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...