Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

vendredi 18 décembre 2015

Un nouveau directeur à la maison d'arrêt de Foix

Tété Mensah-Assiakoley a été officiellement installé dans ses fonctions de chef d’établissement de la maison d’arrêt de Foix ce jeudi 17 décembre.

C’est au cours d’une cérémonie millimétrée que Georges Vin, directeur interrégional des services pénitentiaires de Toulouse a procédé à cette formalité en présence de Marie Lajus, préfète de l’Ariège ainsi que des autorités judiciaires et administratives.

Tété Mensah-Assiakoley était en poste à Montauban avant d’être nommé à Foix… de la ville à la campagne, le nouveau directeur aura tout de même à gérer une structure de 114 lits (actuellement occupés par 108 détenus) pour des personnes condamnées à de courtes peines (inférieures à deux ans) ou des prévenus attendant leur jugement (répartition1/3 de détenus et 2/3 de condamnés).

Liens commerciaux :



Une soixantaine de personnes gravitent autour de la maison d’arrêt: 40 personnels de l’administration pénitentiaire, une enseignante, le SPIP (service pénitentiaire d’insertion et de probation), mais aussi des soignants ou des médecins détachés.

Avec sa carrure de rugbymen, le nouveau directeur entend imposer ses marques: «je suis ici le capitaine de l’établissement, l’entraineur de l’équipe, l’arbitre pour définir les règles et l’équipier pour jouer ensemble et pour que cet établissement aille dans le sens des objectifs fixés par l’administration».

Si par le passé la maison d’arrêt de Foix a fait la une de l’actualité pour ses évasions ou mouvements sociaux, Tété Mensah-Assiakoley entend à présent donner à l’établissement un «rayonnement positif, une ouverture qui participe à son développement et assoir des principes professionnels de qualité, offrir aux détenus la possibilité de s’insérer dans la vie et prévenir la récidive».

Parmi ses priorités, veiller au bien être du personnel (développer le dialogue social sur la base du donnant-donnant) et des personnes dont il a la garde en améliorant notamment les conditions de détentions, la modernisation des locaux.

Car si l’établissement est ancien, l’administration pénitentiaire, malgré les coupes sombres dans les budgets, arrive à réaliser régulièrement des travaux de réhabilitation (notamment en 2014 avec une nouvelle unité sanitaire).

Mettre en place des activités en relation avec le milieu ouvert

Le nouveau directeur entend développer les relations avec l’extérieur, le tissu associatif en mettant en place des projets vers trois axes: développer les activités sportives et les diversifier notamment en relation avec les associations sportives du département; travailler en partenariat avec le tissu économique et développer le travail dans le milieu pénitentiaire à la maison d’arrêt; la culture aura aussi sa place avec la valorisation du travail des détenus dans le cadre d’une journée portes ouvertes.

Tété Mensah-Assiakoley a choisi ce poste, il s’est construit pour ligne de conduite l’exemplarité dans un métier où la dimension humaine est aussi importante que le respect des règles pénitentiaires.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...