Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

mardi 29 décembre 2015

Il détenait du cannabis en prison au Havre

Incarcéré pour assassinat, le Guadeloupéen transféré au Havre, était en possession de cannabis et de clés USB.
 
 Il détenait du cannabis en prison au Havre
 
«Pour couper des liens », le détenu guadeloupéen dit avoir demandé à être transféré au centre pénitentiaire de Saint-Aubin-Routot. Dès son arrivée le 6 octobre 2014, il a été trouvé en possession de deux clés USB et d’un petit morceau de cannabis.

« Je ne savais pas qu’on pouvait avoir une peine pour ça ! », s’estomaque Steeve. Déjà condamné à trois reprises pour stupéfiants, à deux reprises pour des délits routiers, il effectue actuellement quatorze années de réclusion criminelle prononcée en 2014 pour assassinat. « En Guadeloupe, il y a des trucs qui se passent, poursuit le prévenu. On y est moins regardant. Je ne savais qu’ici en France c’était tolérance zéro. »

Liens commerciaux :



Après avoir rappelé que « la Guadeloupe est en France », le président du tribunal correctionnel constate que les recels de clés USB et de cannabis reprochés « ne posent visiblement pas beaucoup d’inquiétudes » au premier concerné. Il se veut encore aujourd’hui « fumeur occasionnel » au sein de la prison de Saint-Aubin-Routot. « Non, je ne fume pas tous les jours ! Pas beaucoup... À l’occasion... », se targue-t-il. Le dernier joint a été consommé deux jours avant l’audience. « Je ne vais pas vous mentir », ponctue Steeve.

Des sanctions disciplinaires

En Guadeloupe, il a déjà reçu des sanctions disciplinaires pour détention d’herbe ; suite à des insultes proférées contre un surveillant et pour avoir caché dans sa cellule un pic de fabrication artisanale. « Et, vous avez visiblement manqué de pudeur à un parloir avec une visiteuse... » Pour ces comportements, en Guadeloupe, il y aurait eu « simplement une suite disciplinaire, pas judiciaire », précise l’avocate...

Lire la suite sur www.paris-normandie.fr

1 commentaire:

  1. Le côté « récréatif » de cette plante est un leurre assez grossier : c’est une drogue dure vicieuse, et le président de l’association française de prévention Non à la drogue Oui à la vie en énumère les effets nuisibles :
    (…) « C’est de la drogue qui est utilisée pour créer des robots assassins, mettre la jeunesse en esclavage et l’ensemble des humains en apathie.
    Tous les jours de nouvelles drogues apparaissent et envahissent le marché, que ce soient les drogues dites « récréatives » (cannabis, cocaïne, héroïne, crystal meth ..etc.) ou les drogues psychiatriques, amenant leur lot de détresse et d’actes destructifs.
    La drogue altère les perceptions, la capacité à penser, la mémoire, détruit les sentiments, enlève les buts.
    Et pourtant, à l’heure actuelle, des gouvernements prônent la légalisation des drogues !
    D’après le Rapport (confidentiel) de la ’’ Mission Franco-Allemande D’évaluation de la Légalisation de la Marijuana au Colorado ’’ :
    · La criminalité n’a pas baissé, bien au contraire ;
    · Le trafic Mexique-États Unis n’a pas diminué ;
    · Il y a maintenant un trafic des adultes vers les enfants ;
    · Il y a aussi un trafic entre le cannabis médical et récréatif !
    · La consommation de cannabis a augmenté surtout chez les jeunes !
    · Le nombre d’accidents de la route dus aux drogues explose ;
    · Il y a maintenant des enfants de 4 ans addicts à la marijuana ;
    · Des bébés sont hospitalisés parfois dans un état grave ;
    · Les Pays Bas veulent faire machine arrière et annoncent la fermeture des coffee shop mais se heurtent à la mafia qui est maintenant omniprésente et contrôle le pays.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...