Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

jeudi 17 décembre 2015

Haut-Rhin : sept ans de prison en appel pour l'adolescent qui avait tué sa soeur

Un adolescent de 17 ans, qui avait tué sa soeur de 11 ans et grièvement blessé son frère de 8 ans avec un couteau de boucher l'an dernier à Moernach (Haut-Rhin), a vu mercredi sa peine ramenée en appel de 17 à 7 ans de prison.
La peine de l'adolescent de 17 ans, qui avait tué sa soeur de 11 ans et grièvement blessé son frère de 8 ans à Moernach (Haut-Rhin), a été ramenée en appel de 17 à 7 ans de prison.    
 
La chambre exceptionnelle des mineurs de Colmar, devant laquelle il était jugé depuis lundi à huis clos, a finalement requalifié l'assassinat, pour lequel il comparaissait, en «meurtre», et estimé que son discernement avait été altéré.

En septembre, le jeune homme avait été condamné à 17 ans de réclusion en première instance par un tribunal pour enfants à Mulhouse. La peine de 7 ans prononcée en appel par la chambre exceptionnelle des mineurs a été assortie d'un suivi socio-judiciaire de 5 ans. L'adolescent a été maintenu en détention. Durant son procès il n'a fait aucune déclaration. Son défenseur, Me Yann Martinez, s'est félicité d'une décision clémente pour son client. «Le tribunal a pris conscience de la gravité dans cette triste affaire familiale», a commenté l'avocat.

Liens commerciaux :



Couvert de sang, en état de choc

Le drame était survenu au soir du 2 septembre 2014, au domicile familial de Moernach, un village du sud de l'Alsace, près de la frontière suisse. Au soir de la rentrée des classes, le prévenu, sa soeur et son jeune frère se trouvaient seuls à la maison, car leurs parents s'étaient absentés pour un cours de yoga. Couvert de sang, il s'était précipité dans la rue en état de choc, affirmant dans un premier temps qu'un rôdeur venait de s'en prendre à ses frère et soeur. Le corps sans vie de la fillette, découpée en morceaux, et son petit frère, grièvement blessé au crâne, avaient alors été retrouvés dans la maison.

Il était finalement passé aux aveux lors de sa garde à vue. L'arme du crime avait été retrouvée dans la maison et aucune trace d'effraction n'avait été constatée.

www.leparisien.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...