Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

lundi 1 août 2016

Drôme : la prison de Valence excède les riverains d'un lotissement voisin

Difficile de cohabiter avec des centaines de détenus. Les habitants du lotissement près de la prison de Valence n'en peuvent plus. 

Un lotissement est situé à 400 mètres du centre pénitentiaire de Valence.

Les cris des prisonniers, le balai incessant des voitures sur le parking, la musique... Certains riverains ont dû renoncer à profiter de leurs soirées d'été en terrasse.



Ils en ont assez des nuisances causées par les détenus de la nouvelle prison de Valence. Elle a été officiellement mise en service début novembre 2015. Et depuis, ceux qui habitent aux abords du centre pénitentiaire ont vu leur tranquillité s'envoler.

Des feux d'artifice pour le 14 juillet

Liens commerciaux :



Sandrine Alligier habite à 400 mètres de la prison. Il n'y a qu'un bout de champ entre sa terrasse et l'établissement. Cela fait des mois qu'elle constate le bruit, sans vraiment pouvoir faire grand-chose. Le pire c'était un feu d'artifice, tiré depuis le parking de la prison. "Ça a duré au moins 20 minutes, et ce n'était pas du petit feu d'artifice", raconte cette mère de famille en montrant cette scène surréaliste filmée avec son téléphone portable.

La plupart du temps, ce sont surtout les cris des détenus que la famille entend. "Il y a aussi des jeunes qui viennent en motos devant la prison et donc ça excite les détenus", ajoute Sandrine Alligier. Et enfin la musique qui vient de la prison : "C'est simple, les enfants ont leurs chambres côté jardin et ils ne peuvent pas dormir la fenêtre ouverte."

"J'imagine que ça doit être infernal" - Sylvain Royère, délégué syndical à la prison de Valence

Il y aussi le balai incessant des voitures devant la prison. Des proches de détenus qui viennent jeter des colis par dessus les grilles. Sylvain Royère, délégué syndical Ufap-Unsa Justice, est bien conscient du problème des riverains. "J'imagine que ça doit être infernal, confie le surveillant. Il y aurait bien des solutions mais elles sont très coûteuses, comme par exemple mettre plus de policiers et faire plus de rondes autour de la prison. Mais bon c'est compliqué."

Certains habitants n’utilisent plus leurs terrasses à cause du bruit les soirs d'été. D'autres songent même à vendre leur maison. Sandrine, elle, va faire circuler une pétition dans le quartier et écrire au préfet de la Drôme.

France Bleu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...