Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

jeudi 18 août 2016

Roubaix : il veut aller en prison pour arrêter de boire

José M., 39 ans, a été condamné à huit mois de prison pour un vol d’outillage à Roubaix. Dépendant à l’alcool et aux médicaments, l’homme, placé sous curatelle renforcée, a un casier judiciaire très chargé.


« Il a tellement ingurgité d’alcool et de drogue que cela a eu un effet sur ses capacités mentales », explique l’avocate du prévenue.

VDNPQR

« Il a tellement ingurgité d’alcool et de drogue que cela a eu un effet sur ses capacités mentales », explique l’avocate du prévenue.



José M., 39 ans, était jugé mardi pour une tentative de vol. Le 17 juin, le propriétaire d’un fourgon l’a surpris, rue Romain-Rolland à Roubaix, alors qu’il était en train de subtiliser de l’outillage. Il a appelé la police. José M. s’est laissé arrêter calmement.

Liens commerciaux :



Son dossier en comparution immédiate a déjà fait l’objet de deux renvois, le temps d’obtenir une expertise psychiatrique demandée par la défense.

L’expert a conclu à une altération du discernement du prévenu, altération causée par ses addictions. « Il a tellement ingurgité d’alcool et de drogue que cela a eu un effet sur ses capacités mentales », résume à l’audience Me Barbara Bac, son avocate. Le président Bernard Lemaire relève un effet également sur le casier judiciaire de José M. : « Vingt-six condamnations. Que des vols. »

Il pourra se sevrer selon ses souhaits

Dans le box des prévenus, José M. ne bronche pas. Il garde le regard fixe, peut-être à cause des médicaments. « Il en est à trois Valium par jour », souligne son avocate. Me Barbara Bac plaide « le vol d’opportunité. Il n’a rien planifié. Il cherchait un abri pour la nuit ».

Elle insiste sur la santé mentale défaillante de son client, placé sous curatelle renforcée. « Il voit des girafes et entend des voix. » Puis elle ajoute : « Il insiste pour aller en détention. Cela lui permet d’arrêter de boire. »

José M. pourra se sevrer selon ses souhaits. Le tribunal a suivi les réquisitions du parquet. José M. a été condamné à cinq mois de prison auxquels s’ajoutent trois mois de sursis révoqué. Il a été maintenu en détention.

La Voix du Nord

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...