Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

mercredi 10 août 2016

la réponse ironique de Christiane Taubira à la pique de Manuel Valls

Elle ne pouvait pas laisser passer ça. Au cœur de l’été, Christiane Taubira n’a pas voulu laisser le dernier mot à son *ami* Manuel Valls. 

Prisons : la réponse ironique de Christiane Taubira à la pique de Manuel Valls

Alors, l’ancienne ministre de la Justice a simplement et lapidairement répliqué, mardi 9 août, à la petite pique du Premier ministre, estimant que sur la question des prisons, le gouvernement "agit tout particulièrement depuis Jean-Jacques Urvoas est garde des Sceaux". Sous-entendu, le gouvernement n’agissait pas avant, du temps de Christiane Taubira.


Cette dernière n’a pas réagi à chaud, dans les premières heures qui ont suivi la pique. Ella a attendu quelques heures de plus pour distiller sa réponse sur ses comptes Twitter et Facebook. Et cette contre-attaque est limpide et tout en ironie et allusion :

Liens commerciaux :



#Prisons, le quinquennat pénitentiaire a commencé en février 2016, ni budget ni Premier ministre avant ; les prisons inaugurées sont tombées du ciel.

Plusieurs choses donc dans la réponse de la bergère Taubira au berger Valls.

1. Christiane Taubira rappelle qu’avant son départ de la place Vendôme, en février 2016 sur fond de désaccord sur la déchéance de nationalité, il y avait également au-dessus d’elle, dans la hiérarchie, un chef du gouvernement qui s’appelait déjà Manuel Valls. Et que si le gouvernement n’agit que depuis cette date, il en serait également responsable. Elle en profite pour rappeler aussi l’augmentation du budget du ministère de la Justice sous son mandat.

2. Christiane Taubira estime qu’elle est à l’origine des nouvelles prisons, quand bien même elle n’était pas favorable au tout carcéral et a voulu faire évoluer les peines alternatives pour désengorger les lieux de rétentions en mettant en place la contrainte pénale. Et même si l’ex-garde des Sceaux a échoué à réformer la prison, elle n’était pas pour autant traité de laxiste par les directeurs de prisons. Cependant, le bilan de Christiane Taubira sur la question des prisons divise.

Et CHristiane Taubira d'ajouter, dans un second message, une infographie présentant le bilan de la politique pénitentiaire depuis 2012 :

Cette réponse, courte et allusive à Manuel Valls, Christiane Taubira l’a formulée après que le Premier ministre, en déplacement dans le Gard accompagné du nouveau ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas, un de ses proches, a annoncé un "plan spécifique" pour les prisons, notamment concernant la surpopulation carcérale.

Ajoutant dans un pique à peine voilée et un peu gratuite à Christiane Taubira :

Le gouvernement agit, et tout particulièrement depuis que Jean-Jacques Urvoas est garde des Sceaux.

Parallèlement à cette attaque politique, Manuel Valls a annoncé que le gouvernement présenterait à l'automne un plan "spécifique, concret, précis" et surtout "financé" pour le parc pénitentiaire.

Le 1er juillet, le nombre de détenus dans les prisons françaises a atteint un nouveau record avec 69.375 personnes incarcérées pour 58.311 places. Manuel Valls a ainsi indiqué que "des réflexions sont en cours qui permettront de faire face à l'accroissement de la population carcérale à moyen terme".

Europe 1

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...