Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

mercredi 10 août 2016

Plan prison : Philippe Gosselin en profite pour relancer Saint-Lô

Alors que le premier ministre Manuel Valls a annoncé hier à Nîmes un "plan spécifique" pour les prisons françaises surpeuplées, le député Les Républicains, le Manchois Philippe Gosselin, en profite pour relancer le projet de prison de Saint-Lô. 

Le député LR de la Manche, Philippe Gosselin, entend rappeler au gouvernement Valls que Saint-Lô a un projet de prison qui avait été validé en 2012.

Un projet lancé sous la présidence de Nicolas Sarkozy puis écarté sous celle de François Hollande.



Dans un communiqué de presse envoyé ce mardi soir aux rédactions, le député Les Républicains (LR) de la Manche, Philippe Gosselin, profite de l'actualité sur les prisons pour relancer le projet de prison de Saint-Lô. Un projet qu'il avait porté en 2011 avec le maire de Saint-Lô de l'époque, François Digard.

Liens commerciaux :



"En visite hier à la maison d’arrêt de Nîmes, Manuel Valls Premier Ministre a annoncé un « plan spécifique » pour les prisons françaises surpeuplées comme jamais, commente le député LR. Il serait grand temps ! Comment en effet oublier que ce sont les politiques pénale et carcérale suivies depuis 4 ans, qui nous font par dogmatisme, en arriver là ? Le tout carcéral ne peut, certes, être la solution. Les mesures d’aménagement de peine, la contrainte pénale peuvent être des alternatives moins coûteuses et parfois plus efficaces.

 Mais quand même : nos prisons sont dans un état vétuste et des centaines de détenus plus de 1600 dorment sur des matelas au sol.

 A Coutances, fin juillet 2016, l’Etat a été condamné à indemniser les détenus parce qu’ils disposaient de moins de 3 m² par personne. Et ce n’est pas fini.

 Notre pays, notre département, ont besoin d’un plan ambitieux. Le projet de centre pénitentiaire que je portais à Saint-Lô avec François Digard, maire, avait été validé dès 2011 et confirmé début 2012 par une visite du Garde des Sceaux de l’époque, Michel Mercier. Des terrains ont même été achetés, avec l’accord du Ministère.

 Devenue Garde des Sceaux, Christiane Taubira annulait purement et simplement le dossier de construction de Saint-Lô et de modernisation, toujours d’actualité et que je défends aussi, des établissements de Cherbourg et Coutances. Il est urgent de revenir au dossier saint-lois. Il est toujours prêt ! C’est la raison pour laquelle, dès cette semaine, il sera adressé au Premier Ministre et au Garde des Sceaux, pour qu’il soit, enfin, inscrit, et retenu dans le plan gouvernemental attendu cet automne."

Ouest-france

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...