Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

mercredi 30 novembre 2016

Bapaume - Face à la violence des détenus, les surveillants de prison sortent de leurs gonds

Le personnel du centre de détention manifeste depuis ce mercredi matin devant l’établissement, avec un déplacement prévu jusqu’à la mairie. 

Les agents en repos ou en congés se sont mobilisés devant le centre de détention, sans bloquer le site où leurs collègues de service étaient à leurs postes, sans avoir le droit de faire grève.

Les agents pénitentiaires ne se sentent pas entendus par la direction après une vague d’agressions violentes et une « dégradation des conditions de travail » depuis le début de l’année.



Le personnel du centre de détention manifeste depuis ce mercredi matin devant l’établissement, avec un déplacement prévu jusqu’à la mairie. Les agents pénitentiaires ne se sentent pas entendus par la direction après une vague d’agressions violentes et une « dégradation des conditions de travail » depuis le début de l’année.

Liens commerciaux :



Une nouvelle agression de deux détenus le 16 novembre a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase de la colère. Ce mercredi, les agents pénitentiaires du centre de détention de Bapaume se sont mobilisés devant l’établissement dès 6 h 30 pour protester contre «  la dégradation des conditions de travail et le mal-être dû aux multiples agressions  ».

«  Il y a eu plus de dix agressions violentes de surveillants et trois suicides de détenus depuis le début de l’année, c’est beaucoup plus que par le passé  », situe Freddy Daucourt. Le représentant syndical FO dénonce l’attitude d’un directeur qui «  décide seul  », notamment de l’accueil de nouveaux détenus, «  de plus en plus dangereux  » et «  radicalisés  » pour certains. Et ce «  sans se soucier des risques encourus pour la sécurité de l’établissement et du personnel  ».

Maxime Watrain, pour l’UFAP-UNSA, cite «  une tentative d’évasion et une suspicion de tentative d’évasion avec prise d’otage  » et déplore «  le maintien des détenus  » en cause en dépit des demandes de transfert.

Un climat d’insécurité dans un contexte de sous-effectif, avec «  dix postes de surveillants manquants à l’organigramme  », des départs à la retraite tardant à être remplacés.

« On réclame la reprise d’un vrai dialogue social dans les semaines à venir, pour être écoutés et entendus »

Le personnel du centre de détention, qui emploie cent quarante agents pour six cents détenus purgeant des peines longues, avait appelé à une journée d’action qui supposait un blocage du site. Le directeur avait alors prévenu sur un ton ferme en menaçant les agents pénitentiaires, dont le statut spécial leur interdit de bloquer le service, de sanctions disciplinaires sous forme de mises à pied, notamment.

Une soixantaine d’agents, «  tous corps et tous grades confondus  », ont participé ce mercredi matin à une assemblée générale du personnel, tandis que les agents de service étaient à leurs postes de travail. Il a été décidé à la majorité de ne pas bloquer la prison, où les transferts et les visites au parloir ont donc pu se poursuivre.

«  On réclame la reprise d’un vrai dialogue social dans les semaines à venir, pour être écoutés et entendus, insiste Maxime Watrin. Sinon, on envisage un nouveau mouvement avec blocage.  » Les manifestants prévoyaient un déplacement dans la matinée jusqu’à la mairie de Bapaume pour faire entendre leurs revendications au député-maire, Jean-Jacques Cottel.

>> La réponse du directeur

Dans sa réponse à l’appel à une journée d’action du personnel, le directeur du centre de détention, Vincent Vernet, a rappelé le contexte : «  Plusieurs agressions violentes ont eu lieu ces derniers mois. Les deux dernières ont été le fruit de personnes détenues atteintes de graves troubles psychiatriques. Chaque situation a été parfaitement gérée, tant dans l’intervention très professionnelle des agents que dans la prise en charge des agents victimes sur le plan administratif et psychologique.  »

Et d’assurer de sa mobilisation en termes de sécurité...

Lire la suite sur La Voix du Nord

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...