Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

mardi 29 novembre 2016

Elle livre de la drogue à son fils en prison

Leïla F. a été prise à l’entrée de la prison de Sequedin en possession de 47 grammes de résine de cannabis. La drogue était destinée à son fils, en détention jusqu’en 2019.

La prison de Sequedin

Les contrôles de police se tiennent également à l’intérieur des prisons. Jeudi, Leïla F., une Roubaisienne de quarante ans, franchit les portes de la maison d’arrêt de Sequedin.



À l’intérieur, surprise… Des policiers, des chiens. Mère de huit enfants, escortée par deux d’entre eux et rendant visite à son aîné, Leïla F. porte spontanément la main à sa cachette.

Liens commerciaux :



Plutôt que d’être démasquée par un molosse spécialiste dans la détection des stupéfiants, cette maman aujourd’hui installée à Ronchin préfère remettre son colis illégal. Près de 47 grammes de résine de cannabis.

«  Ce ne sont pas des petites quantités, Madame !  », gronde la présidente Audrey Bailleul. La prévenue préfère baisser les yeux. «  Je ne me suis pas rendu de la gravité de cet acte  », soupire la dame dans le box, emmitouflée dans son large manteau.

Leïla F. n’en est pas à son coup d’essai. En mai 2015, elle avait déjà été interceptée avec de la drogue. L’affaire s’était clôturée par un rappel à la loi. Mère au foyer, six enfants l’attendent à la maison. Leïla F. a réclamé un délai pour préparer sa défense, épaulée par Nicolas Debavelaere.

«  Il y a là un vrai risque de détention provisoire, met en garde la procureure Aline Clérot. Tout ça pour une maman ayant voulu faire plaisir à son enfant.  » Leïla F. s’en sortira finalement avec un contrôle judiciaire. En revanche, elle perdra certainement son permis de visite. Son fils est libérable en septembre 2019.

La Voix du Nord

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...