-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

dimanche 27 novembre 2016

La Roche-sur-Yon - Une nouvelle prison de 250 places à La Boutinière ?

La ville de La Roche-sur-Yon a déposé un dossier en préfecture pour l'accueil de la nouvelle prison. 16 hectares ont été réservés au lieu-dit La Boutinière, route des Sables.

A la sortie de La Roche-sur-Yon, route des Sables, la Ville a réservé 16 hectares pour la<br />
construction d'une nouvelle prison de 250 places. -

C’est un serpent de mer. A la veille des élections, le dossier d’une nouvelle prison en Vendée refait régulièrement surface. Cette fois-ci, l’annonce paraît crédible.



Le 4 octobre dernier, le président de Région, Bruno Retailleau, sénateur Les Républicains, assure avoir obtenu du ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, la création d’une maison d’arrêt de 250 places en Vendée.

Liens commerciaux :



Une chance que le maire de La Roche-sur-Yon, Luc Bouard, ne veut pas laisser filer. En concurrence directe avec Fontenay-Le Comte, dont la surpopulation carcérale flirte avec les 200 %, l’édile a déjà balisé le terrain : « Une première annonce en 2010 en faveur d‘un nouveau centre pénitentiaire avait permis de mobiliser du foncier à cette fin au lieu-dit La Boutinière. La Ville dispose donc d‘une surface d‘environ 16 ha, libre d‘occupation. »

Soutien des avocats

Le maire a également rallié l’ordre des avocats à sa cause. De quoi aiguiser sa plaidoirie dans un dossier qu’il a remis au préfet. Dans le document qui sera transmis au ministère le 16 décembre, le président de l’Agglo joue la carte de la centralité. En appuyant sur le fait que la capitale de la Vendée est particulièrement bien desservie en matière d’accès routiers et ferroviaires ; de transports en commun et interurbains.

La proximité est l’autre atout majeur de la candidature. « Le territoire est doté des services permettant d‘assurer un lien indispensable avec les services de la justice et pénitentiaires : commissariat de police, gendarmerie nationale, tribunal de grande instance. » Sans oublier les équipements comme le Centre hospitalier départemental ou l’hôpital spécialisé Mazurelle qui peuvent également faire pencher la balance.

« Arguments qui relèvent du bon sens »

Autant de points sur lesquels la Ville insiste. Car derrière cette nouvelle prison, se cache également un volet économique. Si le nouvel établissement venait à voir le jour, ce sont près de 120 emplois supplémentaires qui pourraient être créés. Avec des retombées non-négligeables sur l’ensemble du bassin économique. D’où le combat à couteaux tirés entre La Roche et Fontenay-le-Comte. Et sur ce point, le maire semble confiant : « Je ne vois pas comment l’Etat peut rester insensible à ces arguments qui relèvent du bon sens. »

Logements étudiants

D’autant plus que le maire a des vues sur les locaux de l’actuelle prison : 2 800 m2 répartis sur trois étages, boulevard d’Angleterre. Un complexe immobilier idéalement situé sur le Pentagone. Après transfert des détenus, l’équipe municipale aimerait aménager la bâtisse, construite en 1901, en logements étudiants. « On manque de locaux pour les étudiants à La Roche. Or, le bâtiment est parfaitement situé, à proximité de l‘Icam, l‘Ices, la Courtaisière et l‘EGC ». Sauf que rien ne pourra se faire sans l’aval de l’Etat, propriétaire des murs.

Le Journal du Pays Yonnais

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...