Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

mardi 8 novembre 2016

Le Royaume-Uni lance un plan ambitieux pour lutter contre la récidive des délinquants

Outre-Manche, la moitié des détenus récidive dans l'année suivant la fin de leur peine et les lacunes du système pénitentiaire sont dénoncées. Les autorités annoncent le recrutement de 2500 surveillants de prison.

Au Royaume-Uni, on aime regarder la réalité en face et faire œuvre de pragmatisme. Liz Truss, Lord-Chancellor et secrétaire d'État à la Justice, vient d'annoncer le recrutement de 2500 surveillants de prison pour un budget de 104 millions de livres (116 millions d'euros) et relance la construction de 10.000 places de prison pour un coût évalué à 1,3 milliard de livres (1,45 milliard d'euros).



Selon les statistiques britanniques, le nombre de surveillants a chuté depuis 2010 de 5200 personnes tandis que depuis 1993, le nombre de détenus est passé de 40.000 à 85.000 individus.

Liens commerciaux :



Alors que les autorités britanniques estiment qu'«avec 65 révoltes quotidiennes, les prisons britanniques sont au bord du bain de sang», révèle The Daily Telegraph, elles entendent lutter contre une délinquance de plus en plus précoce et récidiviste, en insistant sur «les apprentissages fondamentaux et sur l'effort en détention» .

Un programme d'évaluations d'anglais et de mathématiques sera imposé à tout nouvel arrivant, afin de lui permettre de reprendre des études. De plus des tests pour détecter l'addiction aux drogues, en début et en fin de peine, ont été décidés.

La consommation de drogue en prison est considérée comme l'un des principaux facteurs de violence derrière les barreaux et de récidive. En cause, l'utilisation des téléphones portables qui permettent la continuation des trafics mais aussi des projections par drone de stupéfiants dans les prisons.

La situation est telle que les autorités britanniques envisageraient de discuter avec les constructeurs de drones pour interdire technologiquement à ces derniers de survoler les établissements pénitentiaires.

Selon les statistiques nationales, «la moitié des délinquants d'Angleterre et du Pays de Galles, commettent un nouveau crime dans l'année qui suit leur libération», souligneThe Daily Telegraph.

Une situation de récidive qui coûterait aux contribuables 15 milliards de Livres soit 16,8 milliards d'euros par an. Mais la faillite du système pénitentiaire touche également le milieu ouvert: sur les 496.000 délinquants que ce dernier compte, 128.000 d'entre eux - soit un sur quatre - commettent une infraction dans l'année de leur condamnation.

Le Figaro

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...