Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

jeudi 9 février 2017

Condé-sur-Sarthe : jusqu'où le droit peut-il utiliser la force ?

Un surveillant du centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe (61)  était jugé ce mercredi à Alençon pour "violences volontaires" sur un détenu. Rendu du jugement demain.

PHOTOPQR/OUEST FRANCE

La force employée par le surveillant pénitentiaire était-elle disproportionnée ? C'est la question à laquelle le tribunal d'Alençon a été confronté cet après-midi.


Ce surveillant du centre pénitentiaire d’Alençon-Condé-sur-Sarthe (Orne), la prison la plus sécurisée de France, comparaissait pour deux faits différents, survenus le 6 mars dernier et le 6 janvier 2017.

Liens commerciaux :



En ce début d'année, il avait immobilisé un détenu qui refusait de réintégrer sa cellule à son retour de permission.

L'administration reproche au surveillant d'avoir employé une force disproportionnée.

Des vidéos sans le son ont été visionnées par la Cour, la question du plaisir qu'aurait pu prendre le surveillant dans les actes de mise à terre lui a été posé. " J'essayais de le calmer" répond il arguant que l'absence de son ne rend pas compte avec exactitude de la situation.

"C'est le monde à l'envers !", s'insurgeait Emmanuel Baudin délégué F.O. au centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe, en janvier dernier. "C'est notre administration qui a visionné les bandes vidéos et qui a estimé qu'il y a violence volontaire...

Lire la suite sur France 3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...