-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

vendredi 24 février 2017

Grand Est : Voici la liste des nouveaux centres pénitentiaires dans la région

Le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas a rendu publique la liste des terrains retenus pour la construction de 32 nouveaux centres pénitentiaires dans l’Hexagone, voici ce qui attend le Grand Est…

Illustration. Dans une prison Alsacienne. Strasbourg le 14 avril 2015

Un « Plan encellulement individuel » a été rendu public jeudi par le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas. Ce plan vise, selon le ministère de la justice, « à améliorer la sécurité et les conditions de travail des personnels pénitentiaires, ainsi que la prise en charge des personnes détenues.


Ce document présente les terrains choisis pour concrétiser le programme de 33 nouveaux établissements pénitentiaires et 28 quartiers de préparation à la sortie (QPS) ce qui représente 12 réhabilitations de sites pénitentiaires et 16 établissements neufs.

Liens commerciaux :



Dans la Marne,

A Châlons-en-Champagne, la caserne Corbineau accueillera une maison d’arrêt de 200 places. Selon le ministre de la justice « le terrain retenu est un exemple intéressant de reconversion de sites militaires. La caserne Corbineau est suffisamment vaste (33 hectares) pour proposer différentes options d’implantation ». A la demande du ministre, la Direction de l’Administration Pénitentiaire et l’Agence Publique pour l’Immobilier de la Justice vont poursuivre, les démarches foncières avec les études complémentaires et les procédures d’acquisition.

Meurthe-et Moselle

A Dommartin lès Toul, l’ancien hôpital Jeanne d’Arc accueillera une maison d’arrêt de 600 places. Le ministre annonce que « le terrain proposé par la commune sur le site de l’ancien hôpital Jeanne d’Arc est retenu pour la construction d’une maison d’arrêt. Le terrain proposé s’inscrit dans le respect du cahier des charges. Le tribunal de grande instance et la Cour d’appel de Nancy se situent à 30 minutes. Le centre hospitalier et le commissariat de Toul à 10 minutes. » Jean-Jacques Urvoas, garde des sceaux, ministre de la justice tient à saluer la forte implication des élus qui va devoir se poursuivre pour lever les contraintes techniques identifiées sur ce site dont la démolition et la dépollution sont désormais à engager.

Haut-Rhin

Colmar accueillera une maison d’arrêt de 550 places. Le terrain proposé par la commune de Colmar a été retenu pour la construction d’une maison d’arrêt de 550 places. A la demande du garde des sceaux, la Direction de l’Administration Pénitentiaire et l’Agence Publique pour l’Immobilier de la Justice vont là aussi poursuivre, en lien avec la Préfecture, les démarches foncières avec les études complémentaires et les procédures d’acquisition.

20 Minutes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...