-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

dimanche 5 février 2017

La maison d'arrêt de Gradignan sera démolie puis reconstruite

Cet établissement pénitentiaire de l'agglomération bordelaise est depuis longtemps considéré comme vétuste et trop petit.


Son taux d'occupation atteint les 170%. Le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, a annoncé que les travaux débuteraient en 2019 pour une livraison en 2022.


"Le projet est financé" a déclaré Jean-Jacques Urvoas lors de sa visite, vendredi, à la maison d'arrêt. "C'est un pari technique car sur le même site nous allons construire un établissement et maintenir des personnes en détention" a t-il ajouté.

Liens commerciaux :



La nouvelle prison, qui devrait être achevée dans 5 ans, sera dotée de 600 places et laissera une large place à la réinsertion par le travail et l'apprentissage, avec des centres de formation intégrés.

Construite en 1967, avec 423 places, elle accueille actuellement 600 détenus dont certains se retrouvent à trois dans une cellule de 9 mètres carrés.

Une situation source de tensions et de violences. Le garde des sceaux a dit vouloir "améliorer ces conditions de détention en garantissant un encellulement individuel".

La sécurité aux abords de l'établissement sera aussi renforcée. Les riverains, installés à 20 mètres des clôtures, se plaignent des rodéos, des parloirs sauvages et des intrusions dans leurs résidences qui génèrent un climat d'insécurité.

Le coût de la réfection complète de la prison est estimé à 100 millions d'euros.

France 3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...