-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

lundi 6 février 2017

Normandie : des détenus se filment dans la prison et publient les vidéos sur Internet

Après une première vidéo publiée sur Périscope puis sur Youtube en décembre depuis de la prison de Val-de-Reuil (Eure), des détenus de celle du Havre (Seine-Maritime) ont reproduit l'expérience ce week-end du samedi 4 au dimanche 5 février 2017.

Normandie : des détenus se filment dans la prison et publient les vidéos sur Internet

Censés rester à l'extérieur de la prison, les téléphones portables parviennent malgré tout souvent jusqu'aux détenus.


Ce fut notamment le cas à Val-de-Reuil (Eure) le mois dernier, mais aussi au Havre (Seine-Maritime) ce week-end du samedi 4 au dimanche 5 février 2017, où certains d'entre eux ont réussi à filmer sur Periscope l'intérieur de l'établissement et diffuser les images en direct. Elles ont par la suite été reprises sur Youtube.

En direct de l'intérieur de la prison

Liens commerciaux :



Sur ces images, le cameraman amateur présente l'intérieur des cellules. Divers objets interdits apparaissent. De nombreux téléphones bien sûr, mais aussi un tire-bouchon.

On entend également des réflexions sur le confort dont bénéficient les détenus du type "Regardez, c'est un appartement la cellule". On assiste aussi à une scène où l'on propose de la drogue à la personne tournant les images.

"Ils n'ont plus peur de rien"

Le phénomène ne surprend pas Oualid Nahal, délégué Force ouvrière pénitentiaire pour l'Eure et la Seine-Maritime. "Depuis la loi Dati et l'article 57 qui a supprimé la fouille à la sortie des parloirs, beaucoup d'objets parviennent aux détenus. C'est une énorme erreur", explique-t-il.

Banale, cette pratique n'en demeure pas moins inquiétante. "S'ils ont des téléphones, ils peuvent aussi avoir des armes artisanales, s'inquiète-t-il. Cela montre surtout qu'ils n'ont plus peur de rien."

Sur certaines images, que Tendance Ouest a fait le choix de ne pas diffuser, on verrait notamment un surveillant se faire chahuter, seul face aux 90 détenus dont il a la charge, et dont l'on peut apercevoir par moments le visage.

Tendance Ouest

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...