Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

dimanche 5 février 2017

Surpopulation carcérale : vers une nouvelle prison à Colmar ?

Face à la situation catastrophique de la prison de Colmar, trop de détenus (72 en trop) et pas assez de surveillants, les syndicats du personnel de surveillance réclament comme solution à long terme la construction d'une nouvelle maison d'arrêt à Colmar, un projet soutenu par le maire Gilbert Meyer.

La maison d'arrêt de Colmar héberge 191 détenus alors qu'elle est conçue pour en accueillir 119

Au sein de la prison de Colmar, la situation est catastrophique : 191 personnes y sont actuellement détenues, alors que l'établissement est censé en accueillir 119.


Par ailleurs, les surveillants se disent au bout du rouleau et pas assez nombreux pour faire aux 72 détenus de trop : en tout, les gardiens sont quatre et pour que ce soit viable, il faudrait qu'ils soient sept, explique Christophe Schmitt, délégué régional Force ouvrière :

Liens commerciaux :



"Sur les quatre surveillants, deux sont affectés à des postes fixes à l'entrée et à la vidéosurveillance. Les deux restants doivent encadrer près de 200 détenus. Quand il y a une bagarre dans une cellule où logent dix personnes, c'est ingérable. Le moindre incident pourrait très vite tourner au drame, au détriment de la sécurité des détenus et des gardiens."

Selon les syndicats, une simple réorganisation de cette répartition des tâches suffirait pour alléger les conditions de travail.

La solution : une nouvelle prison ?

Aujourd'hui, les syndicats tapent du poing sur la table, ils proposent également des solutions. Pour régler le problème de surpopulation carcérale, il faut un désengorgement massif et rapide, c'est-à-dire transférer entre 40 et 50 détenus vers d'autres établissements, une solution appuyée par Christian de Rocquigny, procureur de Colmar :

"Ceux qui ne sont pas dans l'attente d'un nouveau procès pourraient être transférés. Après, ça peut créer des problèmes de maintien des liens familiaux, de recherche d'emplois à la sortie... Ce n'est pas simple non plus ! Mais en tout cas, ces problèmes de surpopulation carcérale montrent bien que les juges ne sont pas si laxistes qu'on le dit !"

Enfin, sur le long terme affirment les syndicats, la seule réponse viable reste la construction d'une nouvelle maison d'arrêt à Colmar. Certes, il y bien le projet de Lutterbach, près de Mulhouse, qui doit voir le jour en 2021, mais selon le procureur de Colmar et les syndicats, il ne suffira pas à réguler la population de la prison colmarienne. Sans compter le maire de Colmar, Gilbert Meyer, qui a apporté son soutien au projet en janvier dernier lors de ses vœux.

France Bleu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...