Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

lundi 18 janvier 2016

Agression à la prison de Meaux-Chauconin : Christiane Taubira en visite surprise

Diimanche 17 janvier, vers 7h, deux surveillantes de la prison de Meaux-Chauconin ont été percutées par une voiture sur le parking du centre pénitentiaire.

Une des surveillantes se trouve entre la vie et la mort. Photo d'illustration.

Dimanche 17 janvier, Christiane Taubira, la ministre de la justice, s’est rendue à la prison de Meaux-Chauconin seulement quelques heures après l’agression de deux surveillantes sur le parking de la prison. Elle a été accueillie par le directeur adjoint et les surveillants en poste, mais aussi le sous-préfet et la procureure de Meaux.

La ministre a rencontré les syndicalistes et les agents pour leur exprimer sa solidarité.

Dimanche 17 janvier, deux surveillantes venaient de se garer et se dirigeaient vers la porte d’entrée de la prison tout en discutant. Une voiture s’est alors approchée d’elles à faible allure avant de leur foncer dessus.

Liens commerciaux :



D’après nos informations, la plus jeune des gardiennes, âgée d’une trentaine d’années, a réussi à éviter le choc en se projetant sur le côté. Elle est légèrement blessée à une cuisse.

Aucun témoin

Sa collègue, âgée de 56 ans, a été renversée et traînée au sol sur plusieurs mètres. Transportée à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre, son pronostic vital est engagé.

Le ou les coupables ont pris la fuite. Aucun témoin n’a assisté à la scène. La jeune surveillante, extrêmement choquée, n’a pas pu donner de description exact du véhicule.

” Sous le choc “

L’enquête a été confiée à la brigade criminelle de la direction régionale de la police judiciaire de Versailles.

David Deruelle, surveillant depuis l’ouverture de la prison et secrétaire local du syndicat “Force ouvrière pénitentiaire”, nous a confié que tout le personnel était “estomaqué” par cette tentative de meurtre.

“Pour l’instant, aucun mouvement collectif n’a été décidé en réaction à cet événement. Nous sommes encore sous le choc.”

La Marne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...