Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

mercredi 27 janvier 2016

Un détenu se filme et parle à des internautes : normal, depuis 2009 "tout passe" en prison

Un détenu de la maison d'arrêt de Luynes (Bouches-du-Rhône) s’est filmé depuis sa cellule, chicha à la main, via l’application Periscope qui permet un échange en direct avec des internautes.

Entre likes, questions et félicitations, le jeune homme a su captiver son public. Mais comment a-t-il réussi son coup ? Rien de plus simple, depuis 2009 "tout passe" en prison, se désole Jérôme Massip, gardien de prison.

Je suis effrayé par la situation actuelle. Je travaille dans le domaine pénitencier depuis plus de 25 ans, dont 23 ans passés en maison d’arrêt, et je n’aurais jamais imaginé qu’on en arriverait là.


Le détenu qui s'est filmé risque gros

J’ai découvert la vidéo du jeune détenu faisant "le malin" devant la caméra en fumant sa chicha – évidemment interdite dans les prisons et qui, j’imagine, doit contenir autre chose que du tabac – ce matin. Je l’ai immédiatement transmise à mes collègues de Luynes.

Liens commerciaux :




La cagoule qui recouvre la moitié supérieure de son visage ne devrait pas gêner mes collègues dans leurs recherches.

Une fois le détenu identifié, le procureur va ouvrir une enquête pour introduction d’objets illicites dans la prison. Le détenu sera alors jugé par un tribunal pour une nouvelle affaire. La peine peut ensuite aller du sursit au ferme.

L’acteur amateur encourt donc le risque d’une seconde peine d’emprisonnement, qui viendra s’ajouter à la première dont il a déjà fait l’objet.

Depuis 2009, tout rentre facilement en prison

Depuis la mise en application des Règles Pénitentiaires Européennes (RPE) et de la loi pénitentiaire de 2009, les conditions de détention des personnes détenus s’améliorent tandis que nos conditions de travail se détériorent. Plus les détenus bénéficient de droits, moins ils ont d'obligations, plus nous, surveillant(e)s, nous souffrons.

Nous passons pour des guignols alors que nous ne faisons qu’exécuter des décisions politiques prises à un niveau bien au-dessus du notre. Depuis cette loi, nous n’avons plus le droit de fouiller systématiquement ou intégralement les détenus à leur retour du parloir.

Il est donc devenu extrêmement facile pour eux de faire rentrer de la drogue, des armes et des téléphones portables… Bref, tout ce que leur avocat, enfant, parent ou ami veulent bien les aider à faire rentrer dans l’enceinte de la prison.

Bien sûr qu’avant 2009, il y avait déjà des portables en prison mais, au moins, les détenus devaient un peu se creuser la tête pour les ramener dans leur cellule. Ce qui est certain, c’est qu’aucune chicha ne passait le portique. Aujourd’hui, il suffit de la planquer dans la manche de son pull…

Je ne suis donc pas du tout surpris d’apprendre qu’une énième vidéo d’un détenu en direct de sa cellule en train de fumer et de regarder le foot tourne sur internet. Ce n’est que la conséquence logique de cette loi de 2009.

Nous avons perdu crédibilité et autorité

Nous avons perdu en autorité et donc en crédibilité auprès des détenus, mais aussi auprès du grand public.

Pour améliorer les conditions de vie des prisonniers, l’isolement en cas d’attaque physique sur un agent pénitencier a été réduit à 30 jours d'encellulement disciplinaire, au lieu de 45. Voilà donc le message : frapper les gardiens en 2016 est moins réprimé qu’en 2008. J’avoue ne pas bien comprendre…

Au-delà de cette loi, il est vrai que les conditions d’incarcération ne sont pas si terribles en France aujourd’hui. Comme on le voit dans la vidéo, certains jeunes s’amusent du fait que la prison a l’air même plutôt chouette. Après tout, c’est vrai, ils sont nourris, logés et blanchis aux frais de l’Etat. Grâce à vos impôts, ils ont même un écran plat dans leur "chambre".

Je ne suis pas contre la télé, ça les calme et ça nous donne aussi le temps de souffler pendant qu’ils sont occupés, mais je ne suis pas certain que ces frais doivent être assumés par les Français. Il faut dire que certains détenus vivent bien plus confortablement en prison que chez eux, libres.

Et puis, outre le confort, la case prison est devenue obligatoire pour tout délinquant qui se respecte. Un an à Fleury et leur voilà avec un beau "CV de bandit". Si en plus ils ont la possibilité de documenter leur vie en prison comme les Kardashians et de faire les malins, pourquoi s’en priveraient-ils ?

A quoi bon les traîner en prison ?

Ces vidéos posent d’énormes problèmes à plusieurs niveaux.

Tout d’abord, elles peuvent être extrêmement choquantes pour les familles des victimes qui se retrouvent confrontées à des images qu’ils ne peuvent pas supporter. Elles menacent également la sécurité et la tranquillité de la prison.

Ces vidéos ont aussi un impact négatif sur l’extérieur. En plus de faire passer les gardiens pour des imbéciles incapables de surveiller leurs détenus, elles véhiculent l’image de délinquants "cools" passant du bon temps dans une prison "sympathique".

Pour une partie de la population française, cette vision risque de retirer à la prison son caractère dissuasif qui était pourtant fondamental. Les délinquants vont en prison pour montrer l’exemple, purger une peine et protéger le reste de la population en ne faisant plus partie de la société pendant un temps.

Si finalement les détenus vendent la prison comme le Club Med, semblent plus y passer du bon temps que réfléchir à leurs crimes ou délits et sont toujours actifs socialement grâce aux réseaux en ligne : à quoi bon les traîner en prison ?

Finalement, tout est mis en œuvre pour fidéliser "la clientèle".

Nouvel Obs

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...