Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

mardi 20 septembre 2016

Jean-Jacques Urvoas annonce entre 10.000 et 16.000 nouvelles cellules d'ici à 2025

Il faudra construire entre 10.309 et 16.143 nouvelles cellules d'ici au 1er janvier 2025 pour permettre la généralisation de l'encellulement individuel dans les prisons, a déclaré mardi le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas.


Le garde des Sceaux s'exprimait lors d'une conférence de presse au centre pénitentiaire de Fresnes (Val-de-Marne) pour présenter un rapport sur l'encellulement individuel, un principe inscrit dans le droit depuis 1875 mais jamais respecté.




1,1 milliard d'euros dès 2017 pour engager les premiers travaux

Liens commerciaux :



Jean-Jacques Urvoas a annoncé mardi qu'il réclamerait 1,1 milliard d'euros dans le projet de loi de finances de 2017 pour engager les premiers travaux de rénovation et construction d'établissements pénitentaires. "J'ai besoin de plus d'un milliard d'autorisation d'engagement sur le budget 2017", a indiqué le garde des Sceaux pendant la conférence de presse.

Jean-Jacques Urvoas était très attendu sur la question de l'exécution des programmes immobiliers pénitentiaires et son impact sur l'objectif fixé. Christiane Taubira, qui l'a précédé au ministère, a en effet fait voter un plan de construction de 6.500 places, dont près de la moitié a été créée entre 2012 et 2015, selon une source pénitentiaire. Il était prévu que le solde doit s'étaler jusqu'en 2020.

Un plan en partie déjà dévoilé par Manuel Valls

Le Premier ministre Manuel Valls avait déjà en partie levé le voile en affirmant qu'il faudrait créer "10.000 places dans les dix ans qui viennent en prison pour permettre la création de cellules individuelles, des unités dédiées", évoquant un budget "de 3 milliards d'euros pour les dix ans à venir".

Le gouvernement doit présenter à l'automne un plan "spécifique, concret, précis" et surtout "financé" pour le parc pénitentiaire, a-t-il annoncé. Une perspective dénoncée par l'Observatoire international des prisons (OIP), le Syndicat de la magistrature (SM, gauche) et la Ligue des droits de l'Homme (LDH), qui parlent d'"une fuite en avant carcérale".

La contrôleure des prisons Adeline Hazan défend aussi l'idée d'un "seuil" au-delà duquel il ne serait plus possible d'incarcérer: "Plus on crée de places, plus on les remplit".

Direct Matin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...