Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

mardi 20 septembre 2016

URVOAS NE FERMERA PAS LES UNITÉS DÉDIÉES À LA DÉRADICALISATION DANS LES PRISONS

Alors que les surveillants pénitentiaires demandent au gouvernement de créer des structures spécialisées pour les détenus radicalisés, le ministre de la Justice a réaffirmé ce mardi matin sur France Inter, qu'il ne fermerait pas les unités dédiées déjà mises en place dans les prisons.

Les surveillants de prison s’inquiètent face à la violence croissante de certains détenus radicalisés.



La majorité d’entre eux militent pour la fermeture des unités dédiées à la déradicalisation mises en place dans certains établissements et demandent la création de structures spécialisées.

Liens commerciaux :



"Les surveillants ont peur (…) Quand on se retrouve face à des détenus radicalisés, on se dit que oui, un drame peut arriver", a expliqué un surveillant pénitentiaire à LCI, faisant référence aux agressions survenues récemment à Osny.

158 agressions physiques en 2016 à Fresnes

Mais alors que la protection des personnels de prison continue de faire débat, le garde des Sceaux a tranché dans le vif : ces unités dédiées ne fermeront pas. "Parce que ce sont des expérimentations", a fait valoir Jean-Jacques Urvoas sur France Inter ce mardi matin. "Nous avons besoin de pistes d’action". Selon le ministre de la Justice, "les agressions contre des personnels de prison sont incontrôlables" : "A Fresnes depuis le début de l’année, il y a eu 158 agressions physiques. L’an dernier, il y a eu 4 000 agressions dans les prisons de France".

En outre, nul besoin de polémiquer, les agressions ne sont pas plus nombreuses au sein des unités dédiées à la déradicalisation que dans l’enceinte du reste des établissements. Citant l’exemple du "Royaume-Uni", ou le regroupement des détenus radicalisés a été pointé dans un rapport du Contrôleur général des Lieux de Privation des libertés, le garde des Sceaux a réaffirmé son intention de "créer des programmes de déradicalisation dans 27 établissements" pénitentiaires. "Je ne veux pas qu’il y ait de regroupement, c’est une bombe à retardement".

LCI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...