Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

lundi 26 septembre 2016

Prison avec sursis pour la fiancée virtuelle du frère d'un terroriste du Bataclan

Une jeune femme de 18 ans a été jugée ce lundi matin à Strasbourg pour avoir échangé avec Karim Mohamed-Aggad alors que celui-ci était incarcéré à Fleury-Mérogis. 

Elle a reconnu être tombée amoureuse du frère aîné de Foued Mohamed-Aggad, l'un des trois kamikazes du Bataclan, sans l'avoir jamais rencontré.

Les enquêteurs ont dénombré plus de 500 contacts téléphoniques du 2 au 31 mai dernier entre la jeune Strasbourgeoise et Karim Mohamed-Aggad.



"J'étais en conversation avec lui grâce aux réseaux sociaux, on se parlait tous les soirs, a expliqué la prévenue, ce lundi, à la barre du tribunal correctionnel de Strasbourg. On s'envoyait tout le temps des messages."

Liens commerciaux :



Le Wissembourgeois de 25 ans était à l'époque incarcéré à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis, dans l'attente de son procès devant le TGI de Paris aux côtés de six autres Bas-Rhinois partis comme lui en Syrie en décembre 2013. Condamné depuis lors à neuf ans d'emprisonnement -il sera prochainement rejugé en appel-, Karim Mohamed-Aggad cherchait à se marier.

La jeune femme originaire du quartier de Cronenbourg a indiqué qu'elle était "tombée amoureuse" du djihadiste sans jamais l'avoir rencontré en chair et en os. "J'ai perçu sa dangerosité mais je n'ai pas vraiment fait attention", a-t-elle ajouté.

Les juges lui ont infligé une peine de trois mois de prison avec sursis pour communication non autorisée avec un détenu. Ils n'ont en revanche pas prononcé l'interdiction pour une durée de deux ans de ses droits civiques, comme l'avait réclamé le représentant du ministère public.

DNA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...