Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

mardi 27 septembre 2016

Orne : après une violente agression à la prison de Condé-sur-Sarthe, les agents réclament des taser

Un détenu a agressé cinq surveillants à coups d'équerre en fer de 2 kilos, mardi 27 septembre 2016 au centre pénitentiaire d'Alençon/Condé-sur-Sarthe (Orne). 

Orne : après une violente agression à la prison de Condé-sur-Sarthe, les agents réclament des taser

Le syndicat FO Pénitentiaire demande des pistolets à impulsion électrique pour les agents.



C'est FO Pénitentiaire qui révèle l'information. Un détenu, incarcéré dans le quartier d'isolement du centre pénitentiaire d'Alençon / Condé-sur-Sarthe (Orne), a violemment agressé cinq agents, ce mardi 27 septembre 2016.

Cinq agents pour le maîtriser

Liens commerciaux :




L'incident s'est déroulé dans la matinée, au moment de la promenade. Le syndicat précise que les agents portaient une tenue pare-corps, en raison de la dangerosité du détenu.

Lorsqu'ils ont ouvert la porte de la cellule, l'homme a brandi une équerre métallique pour frapper l'un des agents. Le surveillant a paré le coup et saisi "l'arme", et les cinq agents ont pu maîtriser le détenu, non sans difficulté. L'homme a été emprisonné au quartier disciplinaire.

"Une tentative d'homicide"

L'arme artisanale était un montant métallique d'une grille de cellule, de 2 kilos, 72 cm de long et 27 cm de large.

"La taille et la masse de l'arme laissent à dire qu'il s'agissait plus d'une tentative d'homicide plutôt que d'une agression", commente FO Pénitentiaire, qui assure que la veille, le même détenu avait projeté sa télévision vers les surveillants.

"Le bénéfice d'une dotation d'un pistolet à impulsions électriques sur les secteurs sensibles n'est plus à démontrer", conclut-il.

Tendance Ouest

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...