Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

mardi 13 septembre 2016

Prison de Vivonne : fin de la mutinerie, la situation est "sous contrôle"

La mutinerie en cours depuis lundi 17 heures à la prison de Vivonne, près de Poitiers (Vienne), a pris fin vers 22h15 après intervention des forces spécialisées et la situation est sous "contrôle" au deuxième étage du bâtiment, foyer de l'incident, indique le ministère de la Justice.

La prison de Vivonne (Vienne) au moment de son ouverture et de l'arrivée des prisonniers, le 11 octobre 2009.

Une mutinerie a éclaté, lundi 12 septembre, aux environ de 17 heures, à la prison de Vivonne, près de Poitiers (Vienne), où plusieurs dizaines de détenus ont déclenché un incendie.



Elle a pris fin vers 22h15 après intervention des forces spécialisées et la situation est sous "contrôle" au deuxième étage du bâtiment, foyer de l'incident, indique le ministère de la Justice.

Comment l'émeute a-t-elle éclaté ?

Liens commerciaux :



L'émeute avait éclaté lundi l'après-midi au sein du centre pénitentiaire qui abrite 178 détenus. Des prisonniers du deuxième étage du centre de détention ont réussi "à s’emparer du trousseau de clés du surveillant d’étage, qui a pu s’extraire de la coursive et n’est pas blessé", explique le ministère de la Justice. "Des détenus ont alors provoqué un départ d’incendie, entraînant d’importants dégagements de fumée."

"Deux détenus ont bousculé un surveillant et ont réussi à lui subtiliser son trousseau de clefs, ce qui leur a permis d'ouvrir toutes les cellules" du deuxième étage du bâtiment, a déclaré à l'AFP Emmanuel Giraud, délégué régional du syndicat FO pénitentiaire pour la Nouvelle Aquitaine. Après avoir "mis le feu aux coursives et à l'atrium" (le rond point central), des détenus "ont tout cassé à l'intérieur", a ajouté le syndicaliste.

Les équipes régionales d'intervention et de sécurité et la gendarmerie nationale sont intervenues vers 20h30, prenant le contrôle du deuxième étage.

"Aucun personnel n'a été blessé", et "en l'état actuel, aucun détenu n'a été hospitalisé", assure le ministère de la Justice. Les détenus à l’origine de la mutinerie ont été placés en garde à vue. Les autres ont été évacués vers le gymnase de la commune de Vivonne.

Le motif de l'incident reste inconnu

Le motif initial de la mutinerie était inconnu avec précision lundi soir. Il ne pouvait être lié a priori, s'agissant du bâtiment concerné, à un problème de surpopulation, l'encellulement étant individuel dans cette partie du centre de détention, rappelle une source syndicale.

Le centre de Vivonne, inauguré en 2009, est un établissement mixte, ultra-moderne, d'une capacité de 578 places, combinant maison d'arrêt et centre de détention. Sa partie centre de détention, où a éclaté la mutinerie, avait de surcroit été vidée d'une trentaine de détenus ces derniers jours, en vue de quelques travaux de rénovation.

Franceinfo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...