-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

vendredi 27 janvier 2017

Favoritisme : quatre mois de prison ferme pour un ex-ministre socialiste

Le tribunal reproche à Gilbert Baumet d'avoir passé des contrats très coûteux pour sa ville de Pont-Saint-Esprit pourtant déjà très endettée.

Favoritisme : quatre mois de prison ferme pour un ex-ministre socialiste

L'ex-ministre socialiste Gilbert Baumet, âgé de 73 ans, a été condamné vendredi à quatre mois de prison ferme et 15.000 euros d'amende pour favoritisme par le tribunal correctionnel de Nîmes.


Plusieurs marchés très coûteux. L'affaire portait sur plusieurs marchés passés en 2007 par la ville de Pont-Saint-Esprit (Gard), dont Gilbert Baumet était alors maire (de 1971 à 2011).

Liens commerciaux :



Des contrats passés par la ville, déjà très endettée, avec Ernst & Young pour quelque 151.000 euros, avec la société d'affichage JC Decaux pour environ 62.000 euros et pour plus de 554.000 euros avec la société Pleins feux étaient visés.

Il s'est déchargé sur ses collaborateurs. Dix-huit mois de prison avec sursis, 15.000 euros d'amende et cinq ans d'inéligibilité avaient été requis en novembre contre Gilbert Baumet pour des faits remontants à près de dix ans. Le procureur François Schneider avait jugé "surréalistes" les tentatives de Gilbert Baumet pour "se défausser sur ses collaborateurs", en particulier son ancien directeur général des services René Stéfanini.

Ce dernier a été condamné vendredi à six mois de prison avec sursis. Son avocate avait mis en avant de graves problèmes de santé à la suite d'un AVC en 2014.

D'autres mis en cause. Robert Maurel, producteur de 63 ans, à la tête de Pleins feux, a pour sa part été condamné à quatre mois de prison avec sursis et sa société à 20.000 euros d'amende. Hervé Estampes, ex-salarié d'Ernst & Young et ex-membre de la cour régionale des comptes de Marseille, qui avait connu Gilbert Baumet à Sciences Po Aix-en-Provence, où l'ex-ministre enseignait "le code des marchés publics", a été relaxé. Le tribunal a rejeté la prescription soulevée par la défense.

Déjà condamné pour détournement de fonds. Dans un autre dossier, Gilbert Baumet, ex-ministre délégué au Commerce du gouvernement Bérégovoy, également ancien député, ex-sénateur et ancien président du conseil général du Gard, a été condamné le 30 septembre à quatre mois de prison ferme et 20.000 euros d'amende pour détournement de fonds publics par le tribunal correctionnel de Nîmes. Il a fait appel de cette condamnation.

Une ville laissée très endettée. Gilbert Baumet avait été battu lors d'élections municipales anticipées début 2011 après une fronde des contribuables de la commune. La cour régionale des comptes avait produit un rapport sévère sur l'endettement de Pont-Saint-Esprit. Roger Castillon, successeur à la tête de la commune de 10.000 habitants et opposant de longue date de Gilbert Baumet, avait porté plainte dans ces deux dossiers...

Lire la suite sur Europe 1

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...