-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

samedi 28 janvier 2017

Pau en bonne place pour la nouvelle prison

On devrait connaître l’emplacement de la nouvelle prison d’ici à début février

Pau en bonne place pour la nouvelle prison

Où se situera le futur centre pénitencier du département prévu dans le plan national annoncé à l’automne dernier ?

« Compte tenu du cahier des charges, la recherche du terrain se fait du côté du Grand Pau. Plusieurs opportunités sont étudiées dans l’agglo et à Artix. » Le préfet Éric Morvan avait glissé cette information lors de sa visite de la prison de Bayonne, le 6 décembre.


Il semblait exclure l’hypothèse de Bayonne : le tissu urbain très dense de la côte rendrait délicat la recherche d’un terrain.

Liens commerciaux :



Le représentant de l’État a théoriquement fait remonter ses conclusions, mi-décembre, à la Chancellerie. La réponse du Garde des sceaux pourrait intervenir d’ici à début février.

Les élus palois pensent que le site du nord est de la ville tient la corde. Celui-ci se situe : au bout du chemin de La Lande, au nord est de la commune. Le terrain d’une quinzaine d’hectares touche la RD 938. Il appartient au Département.

Artix a aussi déposé un dossier

« Pau présente de nombreux avantages », estime notamment Marc Cabane, l’adjoint au maire de Pau. « La proximité du Palais de justice, de l’hôpital et de la gare est un atout. Le site est aussi en zone police. »

Artix n’a pas dit son dernier mot. La communauté de communes de Lacq-Orthez, en lien avec le député David Habib, a également monté un dossier. Le terrain présente une superficie de 10 à 15 hectares. Il se situe au sud de la voie ferrée d’Artix, à quelques centaines de mètres de la gare.

Il s’agit exactement du lieu qui avait été déjà évoqué en 2010, quand la Garde des Sceaux de l’époque, Michèle Alliot-Marie, avait aussi envisagé d’ériger une nouvelle prison. Cette année-là, Lons et Idron avaient également déposé leurs candidatures. En 2011, le projet avait avorté. Le centre de détention de Pau avait fait l’objet de travaux.

La future maison d’arrêt disposera d’une capacité d’accueil de 500 places. Elle s’ajoute aux existantes.

Sud Ouest

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...