-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

mardi 31 janvier 2017

Cette prison varoise vit ses derniers mois après 26 ans d'existence

Après les travaux de désamiantage en cours, l’ancienne maison d’arrêt de Draguignan sera définitivement détruite d’ici novembre. Au final, un beau gâchis !

En novembre 2017, l'ancienne prison de l'avenue Brossolette devrait être définitivement rayée de la carte.

Quel est le comble pour une prison ? Tomber aux… oubliettes bien sûr !

L’ancienne maison d’arrêt de Draguignan aura même réussi l’exploit de le faire seulement 26 ans après sa mise en service.


2010 et ses cruelles intempéries sonnant le glas de ce centre pénitentiaire bâti en zone rouge inondable et accueillant des détenus depuis 1984. Ne subsistait, depuis, qu’un authentique décor de film d’horreur. Pour la ville, une verrue.

Liens commerciaux :



Cette dernière est enfin en passe de disparaître. En effet, sur place, des techniciens du désamiantage ont aujourd’hui remplacé les prisonniers. Depuis avril 2016, ils s’emploient à retirer les matériaux toxiques.

Déjà une cinquantaine de tonnes ont été extraites. "Ça représente 15 semi-remorques. En moyenne on est presque une quinzaine de personnels au quotidien" décrit le chef de chantier de la société Valgo, Philippe Darcheville.

Var Matin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...