-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

jeudi 19 janvier 2017

Nice - Mille places de prison de plus dans le département?

Dans une interview exclusive, le préfet Georges-François Leclerc se prononce pour le maintien de la maison d’arrêt à Nice. Exit le terrain des Iscles à Saint-Laurent. La proposition préfectorale s'organise en 3 pôles

Les Iscles Sud, sur la commune de Saint-Laurent-du-Var, pressenti un temps pour accueillir la nouvelle maison d’arrêt de Nice, a été retiré des propositions faites par le préfet à Jean-Jacques Urvoas

En octobre dernier, Manuel Valls dégainait son plan prison. Trente-trois établissements pénitentiaires à construire, dont neuf prioritaires, budgétés dans la Loi de Finances 2017.


Et la maison d'arrêt de Nice, vieille de 130 ans, avec une surpopulation carcérale chronique qui flirte régulièrement avec les 200%, faisait partie de ces priorités.

Liens commerciaux :



Le nouveau préfet des Alpes-Maritimes avait jusqu'au 16 décembre pour faire remonter ses propositions à Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Justice...

C'est fait.

Georges-François Leclerc a pris en cours un dossier épineux, qui nourrit une polémique et échauffe les débats depuis plus de 20 ans.

Il y a deux ans, un terrain aux Iscles à Saint-Laurent-du-Var avait fait l'objet d'études.

Mais l'hypothèse de l'implantation de la prison en terre laurentine avait fait bondir le maire Joseph Segura, ardemment soutenu par sa population.

Quant à Christian Estrosi, il n'en a jamais démordu, défendant bec et ongles la reconstruction sur site de la maison d'arrêt de Nice et refusant une réalisation aux Iscles...

Lire la suite sur Nice Matin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...