Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

jeudi 12 janvier 2017

Le Val-de-Marne doit proposer de nouveaux terrains pour la future prison

Mais où construire cette prison ? Le service des Domaines de la préfecture du Val-de-Marne s’arrache les cheveux en ce moment.


Il a jusqu’à la fin du mois pour soumettre de nouvelles propositions de terrains pour construire un bâtiment de 600 places de prison. En décembre, la proposition du préfet Thierry Leleu à Fresnes n’a, semble-t-il, pas convaincu le ministère de la Justice, a-t-on appris ce mercredi.


Un département prioritaire. L’annonce avait été faite en octobre dernier par le Premier ministre d’alors Manuel Valls. 33 nouveaux établissements pénitentiaires doivent être bâtis en France, soit 16 000 cellules supplémentaires, pour « atteindre l’encellulement individuel ».

Liens commerciaux :



« Dans une première phase, plus de 3 900 cellules seront construites, en priorité dans les régions connaissant une surpopulation carcérale élevée — Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur — et dans les régions où les projections de population pénale prévoient une évolution importante : le Sud-Ouest et le Grand-Ouest », avait déclaré Manuel Valls.

Dans le Val-de-Marne en particulier, une prison de 600 places doit être bâtie. Le préfet, comme les autres hauts fonctionnaires, a pour consigne d’identifier les emprises foncières, publiques ou privées, susceptibles d’accueillir ce bâtiment.

L’idée de l’hôpital de Fresnes rejetée ? Cette proposition consistait à récupérer le terrain de l’hôpital pénitentiaire jouxtant la prison. Ce bâtiment accueille des détenus de plusieurs prisons devant être soignés sur le long terme.

Les avantages ? Une emprise qui appartient à l’État et déjà close par un mur d’enceinte, des moyens de transport satisfaisants et la proximité immédiate d’une prison qui attend toujours sa rénovation.

Les inconvénients ? Une emprise totale d’un peu plus de deux hectares ce qui est sans doute trop juste et la nécessité de raser un hôpital et donc d’en reconstruire un ailleurs. Sur ce dernier point, le ministère de la Santé aurait mis son veto. « Il nous faut une nouvelle emprise », renvoie du coup le ministère de la Justice.

Les autres pistes. Justement, il n’y en a pas tant que ça. « Il y a un gros problème de foncier dans le département », peste une source proche du dossier. Et quand on en trouve, il faut pouvoir y accéder facilement. Plusieurs endroits avaient été évoqués lors des discussions préparatoires sur le sujet : le quartier des Ardoines à Vitry-sur-Seine, les fameux 40 ha de l’ex-voie de desserte orientale dans le Haut Val-de-Marne ou les terrains de l’aéroport d’Orly.

Problème : les moyens de transport ne suivent pas toujours. « Y a-t-il une nécessité d’avoir un nouvel établissement pénitentiaire dans le Val-de-Marne, s’interroge du coup un proche du dossier. La prison de Fleury-Mérogis ne compte par exemple que 15 à 20 % de détenus de l’Essonne. Pourquoi ne pas construire une nouvelle prison dans le Nord de ce département ? Et puis beaucoup de choses peuvent évoluer dans les commandes du ministère »...

Lire la suite sur Le Parisien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...