-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

mardi 3 janvier 2017

Sorti de prison le matin, il est à nouveau condamné dès l’après-midi

Sorti de prison le matin même, ce Béthunois de 32 ans faisait déjà face à un juge dès l’après-midi pour être jugé pour des faits remontant au mois d’août.

Cette fois, le Béthunois a été condamné suite à une querelle de voisinage. Les faits jugés se sont produits en août.

Le 4 août, vers 18 h 30, les policiers sont appelés pour un homme qui agresserait une femme rue J.-J.-Rousseau. Ils ne trouvent pas d’agression mais un homme leur dit avoir été frappé à la tête et au ventre avec une planche par son voisin.


Interpellé, celui-ci s’en était pris aux policiers avec une flopée d’insultes.

Liens commerciaux :



Au tribunal, il nie les violences, expliquant avoir «  juste mis une droite dans son nez, c’est tout. Et j’ai renversé ma bière sur lui  » quand Me Guilbert-Fruleux, avocat de la victime, parle d’un «  déferlement de violence  » et demande de lourds dommages et intérêts.

Tout ça faisait visiblement suite à un différend né lors d’une soirée. Le Béthunois explique que cet épisode lui a déjà fait perdre son travail et a entraîné la mise à exécution de peines antérieures.

Quatre mois de prison

Dénonçant une agression pour un motif futile, le procureur a requis 6 mois de prison ferme. En réponse, Me Huré a demandé de «  ne pas accuser (son client) de tous les maux  »...

Lire la suite sur La Voix du Nord

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...