-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

lundi 9 janvier 2017

Bientôt des seringues en prison ?

C’est ce que préconise un projet de décret visant à lutter contre les risques sanitaires liés à la consommation de stupéfiants en milieu carcéral.


Si l’objectif avoué est de limiter la transmission du virus du Sida et des hépatites, cette idée fait débat, notamment au sein des syndicats de personnel pénitentiaire, qui considèrent cet objet comme une arme.


Sous certaines conditions, les détenus toxicomanes peuvent d’ores et déjà bénéficier d’une injection de drogue, réalisée par un médecin, dans le cadre d’une unité de soin.

Liens commerciaux :



Si cette mesure avait été adoptée pour des raisons sécuritaires notamment, les ministères de la Santé et de la Justice souhaitent aller plus loin, toujours sous conditions, en étendant la distribution et la promotion “des matériels et produits de santé destinés à la réduction des risques" aux usagers de drogue, prévues par l’article 41 de la loi sur la modernisation du système de santé.

Les nouvelles dispositions contenues dans l’article 26 du décret autoriseraient certains détenus bénéficiant d’une dérogation à disposer et faire usage d’une seringue dans leur cellule. C’est ce que contestent les syndicats. Pour Philippe Campagne, secrétaire national de FO pénitentiaire, “il y a trop de risques” étant donnée la nature même de l’objet, selon lui, “une arme par destination”.

Femme Actuelle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...