-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

jeudi 5 janvier 2017

Montpellier : une désespérée saute sous un train, un Valentinois (CPIP) la sauve

C’est son épouse Marie-France qui a pris la décision de nous téléphoner, désireuse de rendre hommage à son mari Laurent Merchat.

« Lui qui n’a jamais fait de formation de secourisme d’aucune sorte, il a géré ça de manière impeccable. », confie, émue, son épouse.

Fière de son courage, de son sang-froid et de la promptitude de ses réactions que nombre d’entre nous n’auraient certainement pas eues, il faut le reconnaître.


Hier matin, ce Valentinois, conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation, faisait halte à la gare Saint-Roch de Montpellier. « Il allait à l’école nationale de l’administration pénitentiaire à Agen pour y tenir une conférence », raconte son épouse, encore sous le coup de l’émotion.

Liens commerciaux :



« C’est là qu’il a vu une femme se jeter sur les voies. Au même moment, un train entrait en gare. Une fraction de seconde, il a pensé aller la chercher, mais il était trop tard. Et tant mieux, sinon à cette heure-ci, je serais veuve. »

Le train roule alors sur la malheureuse et s’arrête. « Laurent a sauté sur les voies et s’est glissé sous le train. »

Sous le train, il a fait deux garrots à la victime avant de la dégager des voies

C’est son époux qui, avant de partir se reposer, a tout confié à Marie-France. « Je n’en reviens toujours pas, même en vous le racontant, de ce qu’il est arrivé à faire. » Il a rampé jusqu’à la victime : « Il a vu l’horreur, du sang de partout, une des jambes de la dame avait été sectionnée. Il a alors pris sa ceinture pour lui faire un garrot, et a crié qu’on lui passe une autre ceinture car elle avait également perdu une de ses mains. Lui qui n’a jamais fait de formation de secourisme d’aucune sorte, il a géré ça de manière impeccable. »

Puis, aidé par un agent de la SNCF, il est parvenu à ramener la victime sur le quai tout en maintenant seul les garrots. « Tout autour, les gens regardaient, mais personne n’est intervenu. Ils pensaient peut-être qu’il était secouriste… Sincèrement, Laurent m’a scotchée, faire tout cela ne tombe pas sous le sens. »

À leur arrivée, les secours ont pris la victime en charge, les policiers ont noté le numéro de téléphone de son sauveur, après avoir légitimement félicité Laurent Merchat pour son intervention...

Lire la suite sur Le Dauphiné

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...