Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

samedi 7 janvier 2017

Mutinerie à la prison de Valence : les trois détenus condamnés à trois ans de prison

Les auteurs de la mutinerie à la prison de Valence le 25 septembre dernier, El Hadj Omar Top, Aziz Bouzida et Joseph Marino, ont été condamnés ce vendredi à trois ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Valence.

Les trois détenus, auteurs de la mutinerie à la prison de Valence en septembre, ont été condamnés ce vendredi à trois ans de prison ferme.

Après un peu plus de cinq heures d'audience, le tribunal correctionnel de Valence a condamné, ce vendredi, El Hadj Omar Top, Aziz Bouzida et Joseph Marino, à trois ans de prison ferme.


En octobre dernier, leur procès avait été renvoyé. Ce vendredi, un important dispositif de sécurité a de nouveau été déployé devant et dans le palais de justice de Valence.

Liens commerciaux :



Le 25 septembre dernier, ils avaient agressé un surveillant et dérobé ses clefs pour ouvrir plusieurs cellules d'un des bâtiments de la "maison centrale" du centre pénitentiaire de Valence. Des caméras, des réfrigérateurs, des machines à laver, des téléviseurs, des vitres avaient également été cassés. Des matelas avaient été incendiés. Le montant des dégâts s'élève finalement à près de 92.000 euros.

Une agression mûrement réfléchie

"Ces détenus se sont cachés le visage ; c'était une volonté de nuire, une puissance dévastatrice" explique le procureur. D'après lui, les trois détenus ont prémédité l'agression du surveillant.
Aziz Bouzida, 29 ans, condamné pour meurtre à vingt ans de prison en 2011, reconnaît avoir donné un coup de poing au surveillant le 25 septembre. Joseph Marino, 42 ans, condamné pour meurtre à dix-huit ans de prison en 2013, avoue avoir avoir mis le feu à des matelas lors de cette mutinerie.

El Hadj Omar Top : le meneur de la mutinerie

Le seul qui nie tout en bloc est El Hadj Omar Top. Cet homme de 38 ans est un braqueur condamné en 2002 à dix ans de réclusion pour avoir tiré sur des policiers à la kalachnikov en Seine-Saint-Denis.
En 2009, il s'évade avec un autre détenu de la centrale de Moulins. Il utilise des explosifs pour faire sauter deux portes blindées et il prend en otage deux surveillants qu'il libérera dans la soirée. En 2015, il est condamné en appel pour cette évasion à dix-huit ans de réclusion. A l'audience, El Hadj Omar Top a nié avoir participé à la mutinerie du 25 septembre.

"Je n'ai pas participé à la mutinerie, j'étais dans ma cellule".

Dans le box des prévenus, El Hadj Omar Top explique : "comme j'ai fait des bêtises avant, on me colle toujours tout sur le dos". Mais dans cette affaire, tout l'accuse . La veille de la mutinerie, sa femme est interdite de visite parce qu'ils ont recouvert la vitre du parloir pour avoir plus d'intimité.
Au téléphone, elle s'énerve et dit à son mari : "Fais quelque chose, il faut partir de cette centrale, je veux aller ailleurs". El Hadj Omar Top lui répond "je m'en occupe, t'inquiète pas". Le lendemain soir la mutinerie à la prison de Valence a lieu.

Pour le tribunal, El Hadj Omar Top est bien l'instigateur de cette mutinerie .

Les trois détenus n'étaient pas libérables avant 2028, 2029, et 2040

El Hadj Omar Top, Aziz Bouzida et Joseph Marino ont donc été condamnés à trois ans de prison ferme ce vendredi. Avant cette nouvelle condamnation, les 3 hommes n'étaient libérables qu'en 2028 (Aziz Bouzida), 2029 (Joseph Marino) et 2040 (El Hadj Omar Top).

France Bleu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...