-

The End... ou encore ?

Voilà, c'est fait : nous sommes au million de pages vues (et l'avons même dépassé) ! Objectif atteint... Comme annoncé, je vais...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

jeudi 9 mars 2017

Aux États-Unis, la moitié des emprisonnés à tort sont des Afro-Américains

Selon un rapport publié mardi, les Noirs représentent 13% de la population américaine, mais comptent pour 47% des 2000 déclarations d'innocence après des erreurs judiciaires depuis 1989.

Une photo prise depuis la prison de Baltimore en novembre 2013.

Il est un cas emblématique du système judiciaire américain. Migrant originaire de Trinité-et-Tobago, Ulysses Charles a été formellement identifié par trois femmes victimes de viols à Boston en 1980.


Condamné quatre ans plus tard, il est finalement mis hors de cause en 2001 grâce aux analyses ADN. Cet innocent aura passé 20 ans en prison.

Liens commerciaux :



Comme lui, des centaines de personnes sont condamnées à tort chaque année aux États-Unis. Les Afro-Américains en sont victimes davantage que les Blancs et, avant d'être innocentés, ils passent des années supplémentaires derrière les barreaux, selon un rapport publié mardi par le National Registry of Exonerations.

Le cas d'Ulysses Charles, qui parle avec un fort accent des Caraïbes et porte une dent en or et des dreadlocks très reconnaissables, est typique des stéréotypes et du racisme plus ou moins conscients qui conduisent des plaignants, des policiers, des magistrats ou des jurés à déclarer coupables des Noirs innocents, selon le rapport.

Le Figaro

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...