-

The End... ou encore ?

Voilà, c'est fait : nous sommes au million de pages vues (et l'avons même dépassé) ! Objectif atteint... Comme annoncé, je vais...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

samedi 18 mars 2017

Jean-Jacques Urvoas, ministre de la Justice : "Je viens essayer d'apporter des réponses"

Le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas est arrivé ce jeudi soir en Polynésie française. Le garde des Sceaux est en visite jusqu'à lundi.

Jean-Jacques Urvoas, ministre de la Justice : "Je viens essayer d'apporter des réponses"

La Polynésie française n'est pas un territoire inconnu pour Jean-Jacques Urvoas, ministre de la Justice.


Il y a deux ans, il y était venu au fenua en tant que président de la commission des lois à l'Assemblée nationale. " J'étais venu essayer de comprendre les enjeux qui étaient ceux du territoire. Aujourd'hui, je suis un ministre de la République, je ne viens plus observer, je viens essayer d'apporter des réponses pour ce qui relève de mon ministère. C'est-à-dire m'intéresser aux problèmes de la délinquance, voir la réponse que l'on peut adapter et prendre la mesure du travail qui est fait sur le terrain", a-t-il expliqué aux journalistes à sa descente de l'avion, ce jeudi soir.

Liens commerciaux :



Au programme de sa visite : le chantier du tribunal foncier et une rencontre avec le bâtonnier et les membres de l'Ordre des avocats vendredi, la visite des prisons de Taihoae aux Marquises et de Raiatea ce samedi et enfin, lundi, l'inauguration du centre de détention de Papeari et un état des lieux du centre pénitentiaire de Faa'a-Naatania.

L'inauguration de cette nouvelle prison, baptisée Tatutu, de Papeari est attendue par tous depuis longtemps. Jean-Jacques Urvoas a précisé à ce propos qu'elle était " important en terme de symbole" avant d'ajouter : " Elle est l'incarnation de ce que je voudrais que les prisons soient demain. Une prison moderne, une prison dans laquelle les détenus sont seuls par cellule, ce qui est un principe qui devrait être une réalité depuis très longtemps."

En outre, Jean-Jacques Urvoas participera aux travaux du comité local de prévention de la délinquance. Le ministre pourra ainsi faire un état des lieux de la situation en Polynésie et dresser un bilan des actions. "L'intérêt est d'être en capacité de pouvoir annoncer, préparer, esquisser de nouvelles mesures destinées à combattre la délinquance."

Le président du Pays, Edouard Fritch est actuellement à Paris pour la signature de l'accord de l'Elysée, nom donné à la "convergence de vue" sur le projet d’Accord de Papeete. Il est notamment question dans ce document de la justice sur le territoire et ses moyens. "Ma présence vient illustrer ce contrat que signe l'Etat avec le Pays, c'est-à-dire des relations qui sont devenues harmonieuses et fructueuses dans l'intérêt des Polynésiens et l'intérêt de la France."

Tahiti Infos

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...