-

The End... ou encore ?

Voilà, c'est fait : nous sommes au million de pages vues (et l'avons même dépassé) ! Objectif atteint... Comme annoncé, je vais...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

jeudi 30 mars 2017

Un drone atterrit dans la prison de Villefranche-sur-Saône

Un drone calciné a été découvert dans la cour du centre pénitentiaire de Villefranche-sur-Saône. Pour le personnel de la prison, il s'agit d'un moyen d'acheminer des produits illicites. 

La maison d'arrêt de Villefranche-sur-Saône.

C’est la première fois en France qu’un tel objet est découvert en détention. Un drone a été découvert mi-mars dans l'enceinte de la maison d'arrêt de Villefranche-sur-Saône, près de Lyon, suscitant l'inquiétude des surveillants déjà confrontés à de nombreuses intrusions de matériel illicite dans la prison.
  

"Le drone a été découvert au sein du centre pénitentiaire le 17 mars et une enquête préliminaire a été confiée à la brigade de sûreté urbaine du commissariat de Villefranche-sur-Saône", a précisé mercredi à l'AFP le procureur de la République de cette ville, confirmant une information du quotidien régional Le Progrès.

"Une nouvelle manière d'introduire des matériels illicites"

Liens commerciaux :




Selon Dominique Verrière, secrétaire régional de l'UFAP, principal syndicat pénitentiaire, "le drone était endommagé mais pas totalement détruit".

"C'est une nouvelle manière d'introduire des matériels illicites. La suite logique des nombreuses projections d'objets par dessus les murs ou des intrusions par les parloirs. De fait, les détenus n'ont pas besoin de drone pour faire rentrer des choses interdites. C'est un fléau", remarque-t-il.

"Etait-ce un test? Un moyen de repérer les lieux grâce à la caméra du drone?, s'interroge le responsable syndical. Ou alors, l'engin devait juste survoler la prison et son pilote en a perdu le contrôle", avance-t-il, rappelant qu'un drone avait déjà survolé la cour de promenade il y a environ deux ans.

En 2015, un drone avait déjà survolé une maison d'arrêt

Contre les drones, "il n'y a pas grand-chose à faire. Sur certaines zones de la prison, il y a bien des filins en acier mais les mailles ne sont pas très serrées et ça n'est pas efficace", poursuit-il.
  
En janvier, ce sont deux téléphones portables qui ont été livrés par un drone à la prison d'Annoeulin dans le Nord et en juin 2015, un autre drone, d'une envergure de plus d'un mètre, avait survolé la maison d'arrêt de Bourg-en-Bresse, dans l'Ain.

BFM TV

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...