Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

lundi 13 mars 2017

Une nouvelle prison dans le sud Vendée

Le ministre de la Justice a annoncé que la nouvelle prison envisagée en Vendée serait construite à Fontenay-le-Comte. Elle aura une capacité de 250 places.

L'actuelle prison de Fontenay, comme celle de La Roche-sur-Yon, seront complémentaires de la nouvelle. - L'actuelle prison de Fontenay, comme celle de La Roche-sur-Yon, seront complémentaires de la nouvelle.

En Vendée, le projet de construction d'une nouvelle prison est un combat de longue haleine pour les élus et responsables de tous bords, en complément des maisons d'arrêt de La Roche-sur-Yon et de Fontenay-le-Comte, qui ont souvent été montrées du doigt parmi les établissements les plus surpeuplés de France.


Début octobre dernier, Manuel Valls, alors Premier ministre, avait annoncé la construction de 32 nouveaux établissements, sur 40 départements. Pour la Vendée, ce sera à Fontenay-le-Comte, avec un établissement de 250 places.

Liens commerciaux :



C'est Hugues Fourage, député socialiste sud-vendéen, qui a reçu la bonne nouvelle du ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas : « Les agglomérations choisies l'ont été en fonction de la surpopulation carcérale et de la nécessité de localiser les maisons d'arrêt pour maintenir les liens familiaux, pour être à proximité des juridictions et de mieux préparer la réinsertion des personnes détenues. C'est dans ce cadre que votre territoire a été choisi pour ce travail de prospection […] ».

A peine annoncée, la décision est déjà critiquée

Jean-Jacques Urvoas le précise : « Les deux terrains proposés par la ville de Fontenay-le-Comte pour accueillir une maison d'arrêt de 250 places présentent d'indéniables avantages car ils sont tous deux dans un bassin d'habitat local dense en équipements collectifs. Le choix du terrain précisément retenu sur le territoire de votre commune devra être travaillé entre nos services. »

Le ministre de la Justice évoque des terrains situés en périphérie de la ville, route de Niort. On parle d'un centre de détention pour les longues peines, l'ancienne maison d'arrêt de Fontenay accueillant alors les courtes peines et les personnes en attente de jugement.

80 à 150 emplois

Avec à la clé des créations d'emplois directs estimés entre 80 et 150 selon les responsables locaux.
Mais à peine cette décision est-elle tombée, avec une réalisation qui pourrait aller très vite, que le choix de Fontenay est critiqué. D'abord, parce que le député Hugues Fourage, qui n'a pas ménagé sa peine comme ses collègues vendéens de tous bords, est un élu socialiste comme le gouvernement qui a pris cette décision… à quelques semaines de la présidentielle et des législatives.

Et le sud de la Vendée (avec les départements limitrophes) ne s'est toujours pas remis de l'autoroute A 831 promise par courrier, le 30 octobre 2000, par le ministre des Transports Jean-Claude Gayssot, puis abandonné sous la présidence de François Hollande…

Plus près de Niort

Enfin, les partisans d'une troisième maison d'arrêt basée plutôt à La Roche-sur-Yon, estiment que la préfecture de la Vendée était la mieux placée...

Lire la suite sur La Nouvelle République

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...