-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

mercredi 8 mars 2017

Metz : cinq mois de prison pour… trois mois de cavale !

Le 28 novembre dernier, un Messin de 22 ans, placé au Centre pour peines aménagées (CPA) de Metz, profitait d’une permission de sortie pour se faire la belle.

Prétextant des démarches à effectuer pour une recherche d’emploi, le détenu, dont le casier judiciaire est déjà bien étoffé, n’avait pas réintégré le centre. Et ce, alors qu’il devait être libéré à peine deux mois plus tard !


Ce n’est que lundi, au terme de trois mois de cavale, qu’il s’est finalement rendu au commissariat de Metz. Hier, l’homme, qui avait fait l’objet d’un mandat de recherches, était jugé en comparution immédiate pour évasion d’un condamné en placement extérieur en récidive.

« Une inertie complète de l’accusation »

Liens commerciaux :



Quatre mois de prison assortis d’un mandat de dépôt avaient été requis par le parquet. En défense, Me Sébastien Greuzat déplore « une inertie complète de l’accusation alors que des détenus se plaignent de leurs conditions de détention ». « Mon client faisait l’objet d’un traitement particulier, à savoir des fouilles intégrales et systématiques ainsi que des fouilles de sa cellule. »

« L’échec des mesures pénales »

Et de poursuivre : « Il s’agit de pointer du doigt un système qui pose de sérieux problèmes mais pas le travail des agents pénitentiaires...

Lire la suite sur Le Républicain Lorrain

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...